Magazine Cinéma

Juif errant

Par Mickabenda @judaicine

Le Vagabond, seul film israélien présent au festival de Cannes 2010, est bouleversant, fort, parfois drôle et brutal. Avishai Sivan est un cinéaste mais aussi un artiste engagé dans l’art contemporain et expérimental. Ce premier film, tourné avec peu de moyens, laisse présager un futur intéressant pour ce réalisateur.Il pointe avec poésie des sujets durs et tabous. Son film est comme un tableau dans lequel le protagoniste, Isaac se retrouve écartelé entre les questionnements de la jeunesse et ses obligations religieuses. Nous voyageons avec Isaac, traversons ses doutes, ses frustrations, et ses angoisses.

Histoire:

Isaac, étudiant dans une yeshiva, est le fils unique de parents redevenus des religieux orthodoxes. Piégé dans une famille à problèmes et dans un corps défaillant, Isaac trouve refuge dans le vagabondage. Venant de découvrir qu’il risque d’être stérile, le jeune homme cherche des réponses dans le passé douteux de son père. En vagabondant dans les quartiers populaires de la ville, il recherche une délivrance.

Un film israélien: d’Avishai Sivan
avec : Omri Fuhrer, Ali Nassar, Ronit Peled, Shani Ben-Haim

Durée : 1h26 -
Année de production : 2010

Titre original : Ha’Meshotet

quinzaine des réalisateurs, Cannes 2010

- Le vagabond


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mickabenda 17549 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines