Magazine Bons plans

Animadrid à l’Institut Cervantès d’Istanbul

Publié le 05 avril 2011 par Cardigan @onlyapartmentsF

Du 4 au 30 avril, l’institut Cervantès et le musée Pera de Turquie développeront un cycle de cinéma infantile du festival Animadrid, avec comme motif le jour national de l’enfance de la jeunesse de Turquie. Le cycle de films espagnols et d’animation est dirigé à tout type de public.

animadrid istanbul

Animadrid est un festival international d’images animées qui se réalisent annuellement à Pozuelo de Alarcon et qui est organisé par le Patronato Municipal de la ville de Pozuelo de Alcaron et la vice-présidence et conseils pour la culture et pour le sport de la communauté de Madrid, avec comme motif de promotionner animation audiovisuelle et de promouvoir un espace de rencontre entre les créateurs et le public.

L’animation est née avec le cinéma et le désir de donner du réalisme au mouvement des images. Les antécédents comptent avec Émile Reynaud et 10 ans de projection d’images au musée Grévin de Paris, grâce à son invention le Praxinoscope en 1977. À partir de là, et avec l’invention des frères Lumière, plusieurs amants de l’image en mouvement se sont aventurés à développer la technique de l’animation.

Néanmoins, la splendeur de l’animation vient des frères Max et Dave Fischer et de leur utilisation de la technique perfectionnée par Earl Hurd pour Clown Coco (1920) et à la représentation sexy de la chanteuse Helen Kane, en Betty Boop (1930) dont les sons poo-poo-pi-do se transformeront en un classique pour la société nord-américaine.

Otto Messmer, avant-gardiste créateur du fameux Chat Félix, pour les studios de Pat Sullivan, a révolutionné l’animation en donnant des caractéristiques des personnels étaient humaines à un animal, anticipant les créations de Walt Disney et autre créateurs qui donneront vie à des caricatures d’animaux. Le succès de la caricature repose sur la fantaisie surréaliste que développa Félix dans ses aventures effrénées.

En 1980, la caricature animée Gerald Mac Boing Boing de UPA cartoons, sur un enfant qui ne faisait que des bruits pour parler mais qui mettait en échec ses parents et la médecine, a gagné le premier Oscar de l’académie du meilleur court-métrage. United Production of America (UPA) fut l’un des studios d’animation les plus intéressants par sa production de court-métrage animé. Fondée en 1941, après la grande grève des animateurs des studios Disney, ils commencèrent la production de bandes dessinées avec des messages qui furent considérés trop radicale pour l’industrie conservatrice. Les investigations du FBI pour de supposées connexions communistes leur firent perdre les contrats de distribution et ils entrèrent en crise, qui les amena à se rapprocher de Colombia Picture, où échangèrent les animations intelligentes par des dessins complaisants qui est entrés en compétition avec d’autres productions animées, comme le fameux vieillard millionnaires et aveugle Mister Magooo.

L’animation est un art dont profitent les enfants et les adultes, et c’est pour cela que le cycle promet de rassembler les générations autour de ses films : : Balada de Benito, El ladrón navideño, A por todas, Capelito pintor, Cortes celeste, Garto, Tadeo Jones, ¿Por qué?, Pocoyo y el circo espacial, Cuentos de A et Top Gum.

Nancy Guzman Only-apartments Author
Nancy Guzman


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cardigan 4102 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte