Magazine Culture

“Un traître à notre goût”, de John le Carré : Le Carré, les banques et la drogue

Par Benard

LE MONDE DES LIVRES | 07.04.11 | 11h32  •  Mis à jour le 07.04.11 | 11h32

Le 28 septembre 2010, à Berne, en Suisse, David John Moore Cornwell, alias John le Carré, donne au Monde “ce qui est peut-être (sa) dernière interview” (dans le supplément M de décembre 2010). A presque 80 ans (en octobre), et alors que sort, à Londres, son vingt-deuxième roman, Our Kind of Traitor (Un traître à notre goût) - qui paraît aujourd'hui en France -, l'écrivain britannique n'a jamais été aussi actif. Mais il n'a plus de temps à perdre avec “la publicité”, ni d'ailleurs avec les honneurs (il vient de demander que l'on retire son nom de la sélection du prestigieux Man Booker Prize). Non, il a des livres à écrire, des injustices à épingler, des impostures à dénoncer…

Depuis la chute du mur de Berlin, depuis qu'il a abandonné le roman d'espionnage “classique”, il s'en est presque fait une obligation morale : le monde marche sur la tête et quelqu'un - l'écrivain, l'artiste, l'outsider - doit avoir le courage de le dire.

Lire la suite : http://abonnes.lemonde.fr/livres/article/2011/04/07/un-traitre-a-notre-gout-de-john-le-carre_1504124_3260.html


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Benard 392 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines