Magazine Culture

16e anniversaire de la mort de Cioran

Par Benard

Emil Cioran (prononcé /tʃjo.ʁan/), né le 8 avril 1911 à Răşinari en Roumanie, mort le 20 juin 1995 à Paris, est un philosophe et écrivain roumain, d'expression roumaine initialement, puis française à partir de 1949 (Précis de décomposition). Bien qu'ayant vécu la majeure partie de sa vie en France, il n'a jamais demandé la nationalité française. Il a parfois signé sous le nom de « E. M. Cioran1 ».

 

images14.jpeg

Œuvres

Les six premiers titres parurent initialement en roumain :
Sur les cimes du désespoir (1934)
Le Livre des leurres
Transfiguration de la Roumanie (1936)
Des larmes et des saints (1937)
Le Crépuscule des pensées (1940)
Bréviaire des vaincus (1944)
Précis de décomposition (1949)
Syllogismes de l'amertume (1952)
La Tentation d'exister (1956)
Histoire et Utopie (1960)
La Chute dans le temps (1964)
Le Mauvais Démiurge (1969)
Valéry face à ses idoles (1970)
De l'inconvénient d'être né (1973)
Essai sur la pensée réactionnaire. À propos de Joseph de Maistre (1977), Fata Morgana (d'abord publié comme préface d'un recueil de textes de Joseph de Maistre en 1957 aux éditions du Rocher)
Écartèlement (1979)
Ébauches de vertige (1979)
Exercices d'admiration (1986)
Aveux et Anathèmes (1987)
L'Ami lointain : Paris, Bucarest (1991)
Entretiens (1995)
Œuvres (Gallimard-Quarto 1995), 1818 p.
Cahiers, 1957-1972 (1997)
Cahier de Talamanca (Mercure de France 2000)
Solitude et destin (Gallimard-Arcades 2004)
Exercices négatifs (Gallimard 2005)
La transfiguration de la Roumanie, traduit du roumain par Alain Paruit (Éditions de L’Herne 2009)
De la France, traduit du roumain par Alain Paruit (Éditions de L’Herne 2009)
Bréviaire des vaincus II, traduit du roumain par Gina Puicǎ et Vincent Piednoir (Éditions de L’Herne 2011)
Lettres 1961-1978, préfacé et annoté par Vincent Piednoir (Éditions de L’Herne 2011)
Manuscrits[modifier]
Après la mort de Simone Boué, une série de manuscrits (environ 30 cahiers) écrits par Cioran ont été récupérés lors du vidage de l'appartement. Ils contiennent en particulier tous les cahiers de son journal à partir de 1972, soit l'année où les Cahiers déjà publiés s'arrêtent.
Alors qu'ils allaient être vendus aux enchères à Drouot, en décembre 2005, la chancellerie des universités de Paris avait réussi à bloquer la vente et à réclamer dans la foulée la restitution de ces cahiers censés lui revenir en raison du legs fait par la “veuve” de l'écrivain. Le 14 mars 2011 cependant, la cour d'appel de Paris a confirmé que la brocanteuse qui était à l'origine de la découverte des manuscrits en était la légitime propriétaire. Hier 7 avril, cs manuscrits étaient mis aux enchères à Drout.

D'après Wikipédia.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Benard 392 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines