Magazine Culture

Ramsès au pays des points-virgules, Pierre Thiry

Par Wellreadkid

Ramses-au-pays-des-points-virgules.jpg

Tout d'abord, j'aimerais remercier vivement Pierre Thiry de m'avoir fait découvrir son univers : ce fut un joli voyage, une expérience de lecture pas ordinaire !

Tout part d'une conversation entre une petite fille, Alice, et son oncle, l'excentrique Sigismond, quelques jours avant Noël : la jeune fille tente de trouver des romans que son oncle, bouquiniste érudit, ne connaît pas. Elle cite en passant Ramsès au pays des points-virgules, un roman au titre énigmatique que l'oncle ne connaît pas. Mais...que ferait Ramsès, célèbre pharaon, au pays des points-virgules...Et peut-on s'imaginer le château de Baskeville, ou Charles Hockolmess, un chat noir féru de La Fontaine?


C'est un voyage onirique, pour des lecteurs de dix à cent-dix ans, que nous propose Pierre Thiry : ce n'est pas étonnant quand on songe que Sigismond est également le héros de la Vie est un songe, de Calderon ! Un roman loufoque, donc, un peu confus mêlant de grands personnages de littérature à un canevas déjanté. Vous y cotoierez donc un chat qui parle, un certain Ramsès, un lapin francophone...L'auteur a beaucoup d'imagination et le lecteur ne sait jamais vraiment vers quoi il se dirige ! Surprises garanties !

L'on vous mettra à contribution, montrant l'importance du rôle du lecteur dans la confection du roman : l'auteur jette les bases, mais le monde du livre ne naît vraiment que dans l'esprit de ses innombrables lecteurs. Le dialogue s'instaure dans avec nous, lecteurs. Vous aurez enfin l'occasion de coécrire des chansons avec Boris Vian. Boris Vian et La Fontaine étant fréquemment cités par les divers personnages, peut-être un peu trop quand on ne lit ni l'un, ni l'autre.

Récit d'aventure, fable décalée, Ramsès au pays des points-virgules se lit vite, et bien, et je pense réellement qu'on peut le mettre dans les mains d'un enfant de dix ans, qui suivra avec attention l'histoire de Sissi, qui rencontre par hasard Ramsès et se retrouve au château de Baskerville, qui n'est pas sans éveillé l'écho de ces demeures de "méchants" qui nous ont fait tant tremblé dans notre enfance. Un récit, donc, qui joue avec les mots, la littérature, et son lecteur, qui est loin de rester passif ! La tendance est-elle aux lecteurs acteurs? L'avenir nous le dira. En attendant, je remercie de nouveau Pierre Thiry, et vous invite à visiter son site, pour avoir un avant-goût de son univers.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Wellreadkid 75 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines