Magazine Bons plans

Patoie ou Parler Nantais le N

Par Dominique44

Patois Nantais   .
N
Nantais - Décalitre. Un nantais de blé noir.
Napperon - Torchon, au lieu de petite nappe.
Narrée - Narration. « Il m'a fait une narrée ennuyeuse. »
Navette - Gâteau de forme triangulaire qu'on fait revenir à la poêle.
Nayé - Noyé. « Ce pauvre homme s'est nayé. »
Nenni (un) - Refus. « Jamais un nenni avec lui, quand on lui offre quelque chose. »
Nierge - Sale, pas blanc. « Comme ce linge est nierge. »
Nice - Enfant malin. « Est-il nice ! »
Nivasser - Niaiser. Perdre son temps.
Noces (des) - Bouilli de gruau. « J'ai mangé de bonnes noces. »
Nousou - Peureux.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Par Joseph Blain
posté le 15 mai à 12:25
                - NANTES -
Nantes est-elle en Bretagne ? oui et non, elle est liée à son département la Loire Inférieure ou la Loire Atlantique ensuite, qui lui se déplace au gré de l’histoire, dans sa région ou pas, qui elle est rattachée à la Bretagne ou pas.  
La frontière Sud de la Bretagne a variée à différentes époques, de la Vilaine qui a été quelques fois sa limite comme actuellement, et d’autres fois plus au Sud dans les Pays de Retz. En Bretagne par les Ducs de Bretagne de 1200 à 1500 (en gros) ensuite rattachée au royaume de France jusqu’à la Révolution et maintenant. 
Il est vrai que le château des Ducs, matérialise historiquement et affectivement le rattachement de Nantes à la Bretagne, mais au XXI ème siècle est-ce bien probant ?  
La Loire Atlantique avec Nantes qui se trouve à cheval sur la Loire elle est donc Ligérienne, mais avec Saint-Herblain (Bretonne ?) et Rezé (Vendéenne ?) comme contrepoids Nord-Sud, mais elle reste une bulle fluviale et maritime, ouverte sur les océans et le Monde, même avec sa triste mémoire coloniale esclavagiste . Alors ?! 
Mais Nantes reste pour moi la nostalgie ouvrière, mais qu’elle est belle maintenant, même si elle s’est un peu embourgeoisée depuis. 
Où est Nantes et son avenir avec Rennes ? alors que la Vendée est orpheline de capitale avec des possibilités économiques incomparables. Alors face à l’Histoire, j’ai choisi.
                Le Parler nantais
Je suis vendéen, comme beaucoup de nantais, arrivé à 18 mois à Nantes en 1937 donc nantais pur beurre, je ne me suis jamais senti breton (j’aurai bien aimé) mais ligérien, de la Loire quoi ! Nantes est plus vendéenne que bretonne (la langue bretonne est très peu parlée ici) les quelques expressions nantaises qui suivent sont plutôt d’origine vendéennes. On dit ici «Quitter la France et l’Etranger pour aller en Bretagne !». 
Je sais manger un LU par les quatre coins et faire mon café dans ma cafière. À un moment de temps, sous le serin du soir ou avant la renapée, sous un ciel abeurnaudi (temps apprécié par les Nantais et les lumas) tout en me bernaudant, comme un beuda, mais pas trop longtemps pour ne pas me mouiller et de me retrouver tout guené et tout meullé comme une bourcette de trois jours, je vais remonter la rue grébillon, grébillonner quoi !, ou la rue Jean-Jacques (Rousseau) pour aller chez Degré, ajeter des fleurs pour les mettre au cimitière et ensuite laver ma vaisselle dans le lévier et de sincer ma place dans tous les racoins avant de crouiller ou de barrer ou de claver ma porte avec le gaguenas et de balayer les bourriers de ma cour et d’utiliser le ramasse-bourrier, de les mettre dans un pochon et de les garocher à la jaille que les deux ou tois jailloux viendront les enlever avec leur béruette pour les garocher ensuite dans leur gamion, si il ne fait pas trop foid. Et tant pire si c’est pas fait.
«Est-ce que vous dites toujours Dame Oui à Nantes ?» 
« Ho ! Dame non, surtout pas !»...... 
«T’as-qu’du dire, t’as-qu’du faire, à force de goûter ton pichtegorn en remplissant ta fillette ou ta chopine de muscadet, (ou muscadet à grande feuilles, qu’est le gros-plan) avec l’avouillette (Entonnoir) tu risques, d’être - à écrou et à contre-écrou- (Expression matallo. des chantiers) ou beurrer comme un LU. etc ... et il y en a d’autres ! 
À-tcheu-fête et à la r-voyure ou à dimanche en 8 !.
                                BLAIN Joseph

A propos de l’auteur


Dominique44 1304 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte