Magazine Culture

Projecteur sur Fabien Duclerc

Publié le 12 avril 2011 par Lemediateaseur @Lemediateaseur

Projecteur sur Fabien Duclerc

Parmi les nombreux artistes qu’on nous propose d’écouter pour les faire découvrir, il y a parfois des petites perles qui ne promettent que du bon. Fabien Duclerc est de ceux-là.

Son premier album, baptisé tout simplement comme lui, est déjà disponible sur les plate-formes de téléchargement depuis le 1er avril, mais la version physique est sortie hier dans les bacs grâce aux internautes de My Major Company. Il s’agit donc d’une excellente date pour vous en parler.

J’ai pour habitude d’écouter les nouveaux albums que nous recevons sur mon lecteur mp3 dans le métro, en lisant. Il est rare que j’interrompe ma lecture. Cependant, dès les premiers notes de Buddy, la première chanson de l’album, ce fut le cas. Une voix chaude, une mélodie simple et mélancolique, Fabien m’avait attrapé, et je sentis qu’il n’allait plus me lâcher jusqu’à la fin. Et en effet, je restai dans ma petite bulle de douceur durant les 11 titres que contient cet opus. Parfois pop (Va mûrir, Cosmonaute, Le lierre grimpant), parfois instrumentales (Actes II, Epilogue), en français, ou en anglais (Morphed faces, Your lips),  le plus souvent douces et nostalgiques, toutes les chansons me touchèrent et m’émurent.

A mi-chemin entre De Palmas et Damien Rice (ça devient évident dès qu’il chante en anglais), ce songwriter à la française m’a conquis. J’espère qu’il en fera de même avec vous.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lemediateaseur 66837 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine