Magazine Cuisine

Cent-quarante-troisième participation aux TWD - Croustade double aux fraises et à la rhubarbe

Par Vibi
Cent-quarante-troisième participation aux TWD - Croustade double aux fraises et à la rhubarbe
Cent-quarante-troisième participation aux TWD - Croustade double aux fraises et à la rhubarbe Cent-quarante-troisième participation aux TWD - Croustade double aux fraises et à la rhubarbe
Cent-quarante-troisième participation aux TWD - Croustade double aux fraises et à la rhubarbe Cent-quarante-troisième participation aux TWD - Croustade double aux fraises et à la rhubarbe
Cent-quarante-troisième participation aux TWD - Croustade double aux fraises et à la rhubarbe Cent-quarante-troisième participation aux TWD - Croustade double aux fraises et à la rhubarbe
Recette suggérée par Sarah de Teapots and Cakestandsdans le cadre de ma cent-quarante-troisième participation aux TWD
"It was rather a flat day on Monday, with flat clouds floating in a flat sky, and flat birds sitting in flat trees, singing flat songs..."
…Et c’est ainsi que débutait une autre aventure de Roobarb. En cinq merveilleuses et rebondissantes minutes, Roobarb le chien vert vif (jaune au tout début de la série) élaborait un plan pour meubler l’ennui de ses journées, pendant que Custard le chat fuchsia, bafouait son compagnon, en faisant de son mieux pour miner l’enthousiasme de Roobarb, alors que les oiseaux dans les arbres, gazouillaient tout au long du conte. L’excitation de Roobarb venait très souvent de la fabrication de quelques chose, et ce quelques chose se tramait tout aussi souvent dans sa remise, et d’une façon ou d’une autre, foirait tout aussi souvent. Le plaisir de l’aventure ne résidait pas dans l’accomplissement de ses plans, mais plutôt dans leur procédé. Que dire de Roobarb? Presque fluorescent, toujours gai et enjoué, Roobarb était la remarquable star de l’heure du goûter des années ’70, qui n’a pas seulement laissé d’indélébiles souvenirs à cette génération, mais à bien d’autres qui ont suivi. Roobarb faisait un tabac! La série née du génie de Grange Calveley, incorporait de nombreux et habiles jeux de mots accompagnés de subtiles réflexions que lui inspiraient les expériences vécues avec son propre retriever. Créée à partir d’une très petit budget, l’animation au feutre sur papier blanc, se voulait dynamique et fébrile. Brillamment narrée par Richard Brier et thématisée par Johnny Hawksworth, la série ne laissait personne indifférent.

Générique de Roobarb - 1974
  • 1 tasse farine
  • ¾ tasse cassonade tassée
  • ¾ tasse flocons d’avoine à l’ancienne
  • Pincée de sel
  • Pincée de cannelle
  • ½ cuillerée à thé gingembre moulu
  • ½ tasse pacanes grillées hachées
  • ½ tasse beurre fondu tiédi
  • 1 livre rhubarbe tranchée
  • ½ tasse eau froide
  • 2 cuillerées à table fécule de maïs
  • 12 onces fraises équeutées tranchées
  • 1 tasse sucre
  • ½ cuillerée à thé gingembre moulu

Dans une grande jatte, bien mélanger la farine, la cassonade, les flocons d’avoine, le sel, la cannelle, le gingembre et les pacanes (en prenant soin d’éviter les grumeaux de cassonade!), réserver.
Arroser du beurre fondu et bien mélanger à l’aide d’une cuillère de bois, jusqu’à ce que tous les ingrédients en soient bien imbibés.
Transférer la moitié du crumble dans un moule de 9x9", préalablement beurré, et uniformiser le tout en pressant légèrement avec le dos d’une fourchette.
Couvrir le mélange de la rhubarbe tranchée, réserver.
Dans un petit bol, délayer la fécule de maïs dans l’eau froide, réserver.
Dans une casserole, déposer les fraises, le sucre et le gingembre, et presser le tout à l’aide d’un pilon à pomme de terre ou d’une fourchette, jusqu’à l’obtention d’un purée grossière.
Amener le mélange de fraises à ébullition, sur un feu modéré et laisser mijoter 2 minutes.
Ajouter la fécule de maïs délayée, ramener à ébullition en remuant constamment, pendant 2 minutes ou jusqu’à ce que le liquide ait bien épaissi et perdu son apparence laiteuse.
Retirer du feu et étendre sur la rhubarbe en uniformisant bien le tout.
Couvrir du reste du crumble en uniformisant bien et en pressant légèrement avec le dos d’une fourchette.
Cuire au four sur la grille du centre, à 350° pendant 1H, ou jusqu’à bien doré et bouillonnant.
Laisser tiédir une vingtaine de minutes avant de servir nature ou accompagnée de glace.
Source: Baking, From My Home to Yours - Dorie Greenspan - déclinaison
IMPRIMER CETTE RECETTE (sans photo)
Image Hosted by ImageShack.us

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vibi 521 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines