Magazine Culture

Anthologie permanente : Carlo Bordini

Par Florence Trocmé

Après avoir présenté succinctement  Poussière / Polvere, le livre de Carlo Bordini qui vient de paraître aux éditions Alidades, dans la rubrique "Poezibao a reçu", je propose aujourd’hui un premier texte de cet auteur italien encore peu connu en France. On peut lire par ailleurs sa bio-bibliographie.

Plusieurs manifestations et lectures sont prévues à l’occasion de la sortie de ce livre, on peut en trouver tout le détail ici (descendre tout en bas de la page !)

les gestes

Personnes dont les gestes manqués tremblent
un peu
Personnes dont les gestes manqués. Il y a des personnes
pour qui
faire des gestes est une chose
extrêmement difficile. Elles essaient et
réessaient encore leurs
gestes manqués, et quand l'un réussit il semble que tous
réussissent, mais la file
la plus longue est celle des gestes
manqués; [quelle
file interminable!!

Les gestes maladroits répétés
après tant d'années, les gestes
répétés pendant tant
d'années, les gestes comiques,
les gestes un peu suicidaires.
les gestes qui attendent. Les gestes
qui ne se font pas comprendre, les demandes
d'aide
non acceptées,
les demandes
maladroites,
continuelles. Les
demandes
suicidaires. Les gestes gauches
un peu honteux, blasphématoires. Les gestes
hautains, Les
gestes
qui n'ont ni poids ni valeur parce que
maladroits, les gestes
tranquillement maladroits, routiniers,
les gestes
ironiques.
Les gestes
résignés
Les gestes consciemment
gauches,
conscients d'être
maladroits et gauches,
Les gestes qui
contiennent
une implicite
excuse
et ceux qui feignent
d'être hautains.
Les gestes qui
savent
qu'il n'y a rien à faire.
Les gestes
silencieux
qui s'
isolent
Les gestes orgueilleusement
bien peu adroits
Les gestes de celui qui sait être maladroit
et fait des gestes
pour s'éloigner
pour ne pas
avoir l'air
Les gestes
résignés
Les gestes agacés
de celui qui sait
être gauche et que l'on considère
maladroit
Les gestes hébétés
de celui qui ne sait pas bien
ce qu'il fait
les gestes dépités
qui demandent solitude

Ou bien le geste maladroit
définitif, celui de ne
communiquer plus
de prendre la tangente vers sa propre
solitude
et de ne communiquer plus
plus plus
les tics
les petits tics
les gestes qui cherchent à éloigner
quelqu'un
imaginé ou
imaginaire

se savoir
jugés
[par tous]

savoir que ses propres gestes
sont
jugés

Les gestes de celui qui sent à l'intérieur
une faiblesse
qui lui rend difficile de faire
n'importe quel geste
le geste silencieux
comme s'il voulait que les autres comprennent
ce dont il a besoin
sans besoin de bouger

le geste de ne faire
aucun geste

Les gestes
imaginaires
imaginer
de faire
un geste

Les gestes sous l'eau
faire des gestes sous l'eau
en faisant signe aux gens qui passent
mais personne ne découvre ton doigt

Les gestes étrangers
il y a toujours quelqu'un qui regarde
les gestes que l'on fait
et établit qu'ils sont
maladroits fous déments gauches gratuits
ridicules
observables

il y a toujours quelqu'un qui établit
que tu es trop maigre
trop gras
un peu trop silencieux
peu cohérent,
un peu étrange
un peu dérangé [(dit
à voix basse).],
un type peu
pratique
plein de bonne volonté mais
trop solitaire,
trop introverti
trop peu pratique
trop peu social,

Les gestes qui évitent
les gens. Les gestes qui évitent
d'être vus. Les gestes
qui couvrent, qui cherchent
à couvrir.
Les gestes qui protègent
instinctivement le visage,
la tête les mains
la bouche, même
inconsciemment

Les tics
les tics un peu ridicules

Les gestes inutiles
La peur des bruits. Le
désir
de ne pas être vus, le geste
de se couvrir, le
désir de se cacher, le
geste de
se couvrir la tête. Les gestes
de celui qui
a la tête
ailleurs, le
geste de se couvrir
la tête, le visage,
la bouche, les gestes
purs. Les pensées
pures, les pensées
candides, virginales, pures.
les gestes qui font
le mal sans le savoir

Par Carlo Bordini, Pericolo Poesie 1975-2002, Edizioni Manni, San Cesario di Lecce, 2004.

Traduction Olivier Favier

(texte italien original en cliquant sur la suite de note….)

bio-bibliographie de Carlo Bordini

index de Poezibao
Revenir à la Une de Poezibao

Sur simple demande à f.trocme@poezibao.com, recevez chaque jour l'anthologie permanente dans votre boîte aux lettres électronique
Vous pouvez aussi vous abonner à la lettre d’information (une chaque samedi, signalant les principaux articles parus au cours de cette semaine – les abonnés à l’anthologie reçoivent automatiquement cette lettre le samedi)

i gesti

Persone i cui gesti sbagliati tremano
un po'
Persone i cui gesti sbagliati. Ci sono persone
per cui
fare gesti è una cosa
difficilissima. Provano e
riprovano i loro
gesti sbagliati, e quando uno riesce sembra che tutti
riescano, ma la fila
più lunga è quella dei gesti
sbagliati, [che
fila interminabile!!

I gesti maldestri ripetuti
dopo tanti anni, i gesti
ripetuti per tanti
anni, i gesti comici,
i gesti un po’ suicidi.
i gesti interlocutori. I gesti
che non si fanno capire, le richieste
di aiuto
non accettate,
le richieste
maldestre,
continuate. le
richieste
suicide. I gesti goffi
un po’ vergognosi, blasfemi. I gesti
altezzosi, I
gesti
che non hanno peso o valore perché
maldestri, i gesti
tranquillamente maldestri, abitudinari,
i gesti
ironici.
I gesti
rassegnati
I gesti consapevolmente
goffi,
consapevoli
di essere
maldestri e goffi,
I gesti che
contengono
un'implicita
scusa
e quelli che fingono
di essere superbi
I gesti che
sanno
che non c'è niente da fare.
I gesti
silenziosi
che si
appartano
I gesti orgogliosamente
ben poco destri
I gesti di chi sa di essere maldestro
e fa dei gesti
per
allontanarsi
per non
figurare
I gesti
rassegnati
I gesti infastiditi
di chi sa di
essere goffo e di essere
considerato maldestro
I gesti straniti
di chi non sa bene
quello che fa
i gesti indispettiti
che chiedono solitudine

Oppure il gesto maldestro
definitivo, quello di non
comunicare più
di partire per la tangente per la propria
solitudine
e non comunicare più
più più

i tic
i piccoli tic
i gesti che cercano di allontanare
qualcuno
immaginato o
immaginario

 

il sapersi
giudicati
[da tutti]

il sapere che i propri gesti
sono
giudicati

I gesti di chi sente dentro
una debolezza
che gli rende difficile fare
qualsiasi gesto
il gesto silenzioso
come se volesse che gli altri capissero
ciò di cui ha bisogno
senza bisogno di muoversi

il gesto di non fare
nessun gesto

 

I gesti
immaginari
l'immaginare
di fare
un gesto

i gesti sott'acqua
fare dei gesti sott'acqua
indicando alla gente che passa
ma nessuno scopre il tuo dito
che si muove sott'acqua

I gesti estranei
c'è sempre qualcuno che guarda
i gesti che si fanno
e stabilisce che sono
maldestri folli pazzi goffi gratuiti
ridicoli
osservabili

c'è sempre qualcuno che stabilisce
che sei troppo magro
troppo grasso
un po’ troppo silenzioso
poco coerente,
un po’ strano
un po’ disturbato. [(detto
a voce bassa).],
un tipo poco
pratico
volenteroso ma
troppo solitario,
troppo introverso
troppo poco pratico
troppo poco sociale,

I gesti che evitano
la gente. I gesti che evitano
di esser visti. I gesti
che coprono, che cercano
di coprire.
I gesti che proteggono
istintivamente la faccia,
la testa le mani
la bocca, anche se
inconsapevoli

I tic
i tic un po’ ridicoli

 

I gesti inutili
La paura dei rumori. Il
desiderio
di non esser visti, il gesto
di coprirsi, il
desiderio di nascondersi, il
gesto di
coprirsi la testa. I gesti
di chi
ha la testa
da un'altra parte, il
gesto di coprirsi
la testa, la faccia,
la bocca, i gesti
illibati. I pensieri
illibati, i pensieri
candidi, virginali, illibati.
i gesti che fanno
il male senza saperlo


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : Jacques Dupin

    Le partage Une larme de toi fait monter la colonne du chant. Une larme la ruine, et toute lumière est inhabitée. La corde que je tresse, la rose que j’expie,... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Paul Eluard

    L’amoureuse Elle est debout sur mes paupières Et ses cheveux sont dans les miens, Elle a la forme de mes mains, Elle a la couleur de mes yeux, Elle s’engloutit... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Eugène Savitzkaya

    Au printemps obscur, enflammé, peinture de ténèbres, succomba, perdue et foudroyée, les boues au cœur, l’encre à la bouche, la tête noire, parmi les feuilles, l... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Ludovic Janvier

    Cherchant le vide à plein regard et que les nuages en passant m'effacent comme ils font à perte de ciel lent relâche pour la pensée l'oubli de moi ouvre sur... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Anne Talvaz

    Poezibao a reçu des nouvelles, sous forme de deux poèmes inédits, de la poète Anne Talvaz, qui vit en Chine. Le labyrinthe Marché de la Han, 2005-2007 Semé de... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Jacques Prévert

    Le bouquet Pour toi pour moi loin de moi près de toi avec toi contre moi chaque battement de mon cœur est une fleur arrosée par ton sang Chaque battement c’est... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Daniel Pozner

    Rincer à l’eau claire Aujourd’hui tout va plus vite D’ailleurs rien ne bouge C’est surtout ce pansement entre les orteils qui toujours se décolle Aujourd’hui... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 14972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines