Magazine Culture

Lorient: un NON-LIEU à visiter sans modération

Publié le 18 avril 2011 par Bscnews
non-LieuPar Julie Cadilhac- Bscnews.fr/ NON-LIEU est un évènement artistique nomade, porté par un collectif d’artistes multidisciplinaires du même nom et généré par l’association LA GARE. Variable, extensible, arbitraire, chahuteur, NON-LIEU  "croit que le temps est précieux et qu' il est par conséquent rare et ponctuel".  NON-LIEU installe des Z.A.T ( Zone Artistique Temporaire)  et  propose de faire de l'espace urbain un lieu de création.  Son premier évènement  s'est déroulé dans l’espace d’un ancien garage automobile d’environ 1300m2 à Rosporden, puis ce fut une maison à Quimper avec pour objectif de conserver l'histoire de la maison et de composer avec ses meubles et ses objets, d'agir avec ses bruits et de "pactiser avec l'âme des murs". Aujourd'hui NON-LIEU  installe sa Z.A.T dans la Halle Leurenn à Lorient. Ce site, prochainement démoli, deviendra le prétexte  à investir un territoire " en suspens" et à y explorer" les thématiques génériques des mutations et transformations". S'y mêleront différentes propositions plastiques interdisciplinaires ( dessin, peinture, photographie, vidéo, son, installation, performance...).  Et si l'objectif sera de proposer de nouvelles visions de l'espace investi, ce sera aussi d'échanger avec le public. "Comment s'approprier un espace, une histoire, un instant en latence?". Voilà  la question à laquelle Benjamine Guilbaud, Anthony Godin, Robin le Berre, Eric Courtet, Sebsatien Jantzen, Solen Brasset vous inviteront à réfléchir et à appréhender de manière empirique.
Benjamine Guilbaud "utilise le sample, la confrontation, la juxtaposition, le détournement,le collage" pour "confondre les époques, faire cohabiter les opposés, mixer les sens". Anthony Godin, quant à lui, "module l'espace avec le temps" en proposant au spectateur "une déambulation visuelle". Robin le Berre fait graviter ses installations autour d'une base de dessins où "le ton, volontiers absurde, insiste sur une futilité quotidienne", où "chaque dessin s’articule autour d’un titre, comme un simple exercice rhétorique prétexte à semer la confusion ou le non-sens." Eric Courtet part de mots nés de Brecht, Dostoïevski, Tchékov, Bergman, Cassavetes et son travail de photographe cherche à perpétuer leur interrogation sur l'histoire, le temps qui passe et les affaires d'âme. Il propose de" poser la question du silence dans le cadre et en dehors". Cyril Le Goualher déplace la réalité du monde du travail dans le monde de l'art: ses espaces de production, ses automatismes, ses codes et en fait un "vocabulaire plastique, géométrique, minimal, aux couleurs saturées". Sebsatien Jantzen, peintre plasticien et cinéaste, travaille sur l'image en mouvement et le son en tant qu'expérience.  Il nous dit: "J'ai toujours été fasciné à l’idée de pouvoir filmer ce que je ne pouvais pas voir." L'occasion d'aller voir, non? Solen  Brasset, enfin, utilise sa voix. Elle souhaite dans ses compositions "faire vibrer les sons à travers des rencontres humaines, chercher l'imprévu, l'étonnant,le décalé" et invite  donc à surprendre ses  créations sonores spontanées sous la forme de performance ou de concert improvisé.
Un programme artistique enthousiasmant à visiter sans modération!
Intervention artistique dans la Halle Leurenn - Enclos du port - Lorient
Avril - Mai 2011
Résidence d’artistes : du 04 au 28 avril
Exposition : du 29 avril au 08 mai
Entrée libre, tous les jours de 14h à 19h.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bscnews 324555 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines