Magazine Culture

187e anniversaire de la mort de Lord Byron

Par Benard

George Gordon Byron, 6e baron Byron, généralement appelé Lord Byron, est un écrivain britannique, né le 22 janvier 1788 à Londres et mort le 19 avril 1824 à Missolonghi, en Grèce (alors sous domination ottomane). Il est l'un des plus illustres poètes de l'histoire littéraire britannique. Bien que classique par le goût, il représente l'une des grandes figures du romantisme britannique avec Wordsworth, Coleridge, Shelley ou Keats. Ses oeuvres les plus connues sont les brefs poèmes She walks in beauty, When we two parted et So, we'll go no more a roving ainsi que ses poèmes narratifs Childe Harold's Pilgrimage et Don Juan.
Petit-fils de John Byron, il est le père de Lady Ada Byron King de Lovelace (plus connue sous le nom d'Ada Lovelace), elle-même auteur de travaux sur la machine de Babbage, considérée comme l'ancêtre des ordinateurs modernes.
Il est également considéré en Grèce comme un des héros de l'indépendance.

unknown31.jpeg

Œuvres
Poésie
Wikimedia Commons propose des documents multimédia libres sur George Gordon Byron.
Heures de loisirs, poésies originales et traduites (1807)
Bardes anglais et critiques écossais (1809)
La malédiction de Minerve (1811)
Souvenirs d'Horace (1811)
Le pèlerinage du chevalier Harold (1812-1818)
Le Giaour (1813)
La Fiancée d'Abydos (1813)
Le valseur (1813)
Le corsaire (1814)
Ode à Napoléon Bonaparte (1814)
Lara (1814)
Mélodies hébraïques (1815)
Le siège de Corinthe (1816)
Parisina (1816)
Porte-toi bien (1816)
Un Essai (1816)
Stances à Augusta (1816)
Le prisonnier de Chillon (1816)
La Complainte du Tasse (1817)
Beppo, histoire vénitienne (1818)
Mazeppa (1819)
Don Juan (1819-1824)
Pensées éparses (1821)
L'avatar Irlandais (1821)
La prophétie de Dante (1821)
La vision du jugement (1822)
L'âge de bronze (1823)
L'île (1823)


Théâtre
Manfred (1817)
Marino Faliero, Doge de Venise (1820)
Sardanapale (1821)
Les deux Foscari (1821)
Cain (1821)
Le ciel et la terre (1821)
Werner (1823)
Le difforme transformé (1824)

Prose
Discours parlementaires (1824)
La Vie, les lettres et le journal intime de lord Byron - (En français) Journal de Ravenne. (1830)

Éditions posthumes
On a publié un grand nombre d'éditions des Œuvres de Byron :
les plus estimées sont celles :
de Londres, 1833, 17 volumes in-18, avec une Vie par Thomas Moore
de Paris, publiée par Baudry, 1832, 4 volumes in-8.
Les œuvres de Byron ont été traduites par Amédée Pichot (1822-1825), par Paulin Paris (1830-1832), et par Benjamin Laroche (1837). Hunter en a traduit une partie en vers français (1841). Byron avait laissé soixante-dix feuillets d'une Vie qui ont été détruits sur la demande de sa famille. Villemain lui a consacré une notice dans la Biographie universelle.
Le théâtre complet de Byron a été réédité en 2006.

D'après Wikipédia.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Benard 392 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines