Magazine Société

Pâques arrive, allez on fait travailler le p'tit et le grand "Zygo"...

Publié le 19 avril 2011 par Marigotine

 

   Allo ici Mirage 2

   Tu regardes quoi ce soir à la télé?

   Bein écoute Mirage 7 je me tâte, peut être X Factor....

<b></div>EN CHASSE</b>. C’est une image exceptionnelle. Pour la première fois, deux Mirage F1 ont été photographiés au-dessus de la Libye, le week-end dernier. Une journée intense pour l’aviation française, sous commandement de l’Otan, pour faire respecter la zone d’exclusion aérienne. À bord d’un avion-ravitailleur C-135 de l’armée française, le photographe Patrick Aventurier raconte: « Nous sommes restés en l’air pendant plus de huit heures dans le ciel libyen. Envol de combat, de nombreux appareils, Mirage F1, Mirage 2000 et Rafale, sont venus se ravitailler en carburant toutes les quarante-cinq minutes environ. Ce jour-là, la chasse a forcé un avion libyen de la rébellion à se poser et a procédé à de nombreux bombardements.» EN CHASSE. C’est une image exceptionnelle. Pour la première fois, deux Mirage F1 ont été photographiés au-dessus de la Libye, le week-end dernier. Une journée intense pour l’aviation française, sous commandement de l’Otan, pour faire respecter la zone d’exclusion aérienne. À bord d’un avion-ravitailleur C-135 de l’armée française, le photographe Patrick Aventurier raconte: « Nous sommes restés en l’air pendant plus de huit heures dans le ciel libyen. Envol de combat, de nombreux appareils, Mirage F1, Mirage 2000 et Rafale, sont venus se ravitailler en carburant toutes les quarante-cinq minutes environ. Ce jour-là, la chasse a forcé un avion libyen de la rébellion à se poser et a procédé à de nombreux bombardements.» " zygo="zygo" />EN CHASSE. C’est une image exceptionnelle. Pour la première fois, deux Mirage F1 ont été photographiés au-dessus de la Libye, le week-end dernier. Une journée intense pour l’aviation française, sous commandement de l’Otan, pour faire respecter la zone d’exclusion aérienne. À bord d’un avion-ravitailleur C-135 de l’armée française, le photographe Patrick Aventurier raconte: « Nous sommes restés en l’air pendant plus de huit heures dans le ciel libyen. Envol de combat, de nombreux appareils, Mirage F1, Mirage 2000 et Rafale, sont venus se ravitailler en carburant toutes les quarante-cinq minutes environ. Ce jour-là, la chasse a forcé un avion libyen de la rébellion à se poser et a procédé à de nombreux bombardements.» " border="0" /> EN CHASSE. C’est une image exceptionnelle. Pour la première fois, deux Mirage F1 ont été photographiés au-dessus de la Libye, le week-end dernier. Une journée intense pour l’aviation française, sous commandement de l’Otan, pour faire respecter la zone d’exclusion aérienne. À bord d’un avion-ravitailleur C-135 de l’armée française, le photographe Patrick Aventurier raconte: « Nous sommes restés en l’air pendant plus de huit heures dans le ciel libyen. Envol de combat, de nombreux appareils, Mirage F1, Mirage 2000 et Rafale, sont venus se ravitailler en carburant toutes les quarante-cinq minutes environ. Ce jour-là, la chasse a forcé un avion libyen de la rébellion à se poser et a procédé à de nombreux bombardements.» (Patrick Aventurier)                               "  La captivité de l'an 2011 "    Malheureusement de nos jours elle est orchestrée    par le peuple noir contre les siens....    Tout aussi cruelle, absurde et injuste qu'avant Victor Schoelcher....
<b></div>CAPTIVITÉ.</b> Cet homme, maintenu par des pro-Ouattara dans une base militaire d’Abidjan, affirme avoir été violemment battu et gardé prisonnier dans une cellule pendant plusieurs jours. Une semaine après l’arrestation de Laurent Gbagbo, Alassane Ouattara, le président ivoirien reconnu par la communauté internationale, hérite d’un pays meurtri et divisé par plus de 4 mois de conflit.CAPTIVITÉ. Cet homme, maintenu par des pro-Ouattara dans une base militaire d’Abidjan, affirme avoir été violemment battu et gardé prisonnier dans une cellule pendant plusieurs jours. Une semaine après l’arrestation de Laurent Gbagbo, Alassane Ouattara, le président ivoirien reconnu par la communauté internationale, hérite d’un pays meurtri et divisé par plus de 4 mois de conflit." zygo="zygo" />CAPTIVITÉ. Cet homme, maintenu par des pro-Ouattara dans une base militaire d’Abidjan, affirme avoir été violemment battu et gardé prisonnier dans une cellule pendant plusieurs jours. Une semaine après l’arrestation de Laurent Gbagbo, Alassane Ouattara, le président ivoirien reconnu par la communauté internationale, hérite d’un pays meurtri et divisé par plus de 4 mois de conflit." border="0" /> CAPTIVITÉ. Cet homme, maintenu par des pro-Ouattara dans une base militaire d’Abidjan, affirme avoir été violemment battu et gardé prisonnier dans une cellule pendant plusieurs jours. Une semaine après l’arrestation de Laurent Gbagbo, Alassane Ouattara, le président ivoirien reconnu par la communauté internationale, hérite d’un pays meurtri et divisé par plus de 4 mois de conflit. F. O’Reilly/Reuters        çà a pourtant été clair!                                      Ni noir ni blanc    Pas de tête entièrement voilée dans les lieux publics...   
<b></div>CONFESSION.</b> Des pénitents attendent avant de prendre part à la procession de la confrérie « La Paz » (la Paix), qui se déroule dans le cadre de la semaine sainte, à Séville, capitale de l’Andalousie. Ces processions, célèbres dans le monde chrétien, attirent chaque année plusieurs milliers de personnes.CONFESSION. Des pénitents attendent avant de prendre part à la procession de la confrérie « La Paz » (la Paix), qui se déroule dans le cadre de la semaine sainte, à Séville, capitale de l’Andalousie. Ces processions, célèbres dans le monde chrétien, attirent chaque année plusieurs milliers de personnes." zygo="zygo" />CONFESSION. Des pénitents attendent avant de prendre part à la procession de la confrérie « La Paz » (la Paix), qui se déroule dans le cadre de la semaine sainte, à Séville, capitale de l’Andalousie. Ces processions, célèbres dans le monde chrétien, attirent chaque année plusieurs milliers de personnes." border="0" /> CONFESSION. Des pénitents attendent avant de prendre part à la procession de la confrérie « La Paz » (la Paix), qui se déroule dans le cadre de la semaine sainte, à Séville, capitale de l’Andalousie. Ces processions, célèbres dans le monde chrétien, attirent chaque année plusieurs milliers de personnes. M. Del Pozo/Reuters                                 Bon on s'prend une petit mousse? Y'a "Jo"  qui a trouvé une astuce pour passer de la bière en douce...   
Pâques arrive, allez on fait travailler le p'tit et le grand
                         Merci BIC    Mon rasage est devenu si parfait par sa douceur !
   Que mon fils vient de me faire son premier "BICO" sur la joue...
Pâques arrive, allez on fait travailler le p'tit et le grand
Marigotine

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marigotine 1310 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine