Magazine Cinéma

Osamu dezaki : mon hommage

Par Madwill
Chers amis je vous propose aujourd’hui un hommage à un réalisateur de dessins animés japonais qui a marqué la jeunesse de beaucoup de trentenaires. Osamu Dezaki (出崎 統
) nous a quitté ce 17 avril 2011. L’animation japonaise pleure de nouveau l’un de ses grands réalisateurs après le décès de Satoshi Kon.

OSAMU DEZAKI : MON HOMMAGEDezaki commence sa carrière au sein de la prestigieuse Mushi Production, la boîte d’animation du dieu du dieu du manga Tezuka (papa d’Astro le petit robot). Il travaille sur Astro, Dororo, Moomin et passe à la réalisation avec la série de boxe Ashita no Joe adaptée de Tetsuya Chiba.
Sa carrière va s‘envoler avec la création du studio Madhouse avec des réalisateurs venant comme lui de la Mushi Prod comme Rintarō. (Manie Manie, Metropolis…) À la fin des années 70, il va lancer des séries qui feront de lui l’un des maitres de l’animation télévisuelle avec un style fortement prononcé. En effet, les œuvres de Dezaki pour la télévision ont une vraie personnalité visuelle avec une utilisation du crayonné, et une réalisation digne d’un long-métrage.
Dezaki est un artisan au sens le plus noble du terme, avec toujours des choix de plans judicieux, précis et cinématographiques. Sa maîtrise de la lumière en a fait un petit Caravage de la lucarne japonaise. Ces œuvres sont très éloignées des nouvelles réalisations animées diffusées maintenant à la télévision et faites sur ordinateur. Chez Dezaki les lumières sont puissantes, les ombres immenses. L’homme emploie aussi le splitscreen (division de l’écran en 2 ) et les arrêts sur images.
Après son départ de Madhouse en 86, la carrière de l’homme tournera au ralenti (il signe encore beaucoup d’œuvres de qualité comme Blackjack, Oniisama he…) Pour lui rendre hommage, je propose que l’on regarde quelques vidéos de son œuvre.
REMI SANS FAMILLE
GENERIQUE
EPISODE 1 (EXTRAIT)
Le premier épisode où l’on voit la magnifique technique du monsieur qui rend ses réalisations éternelles. Le style Dezaki est là avec ses crayonnés, sa lumière, son utilisation du plan fixe.

LADY OSCAR
MONTAGE DE VIDEOS
Un montage qui montre bien son style. J’ai toujours adoré l’image de Lady Oscar emprisonnée dans les épines. Si Lady Oscar est un manga pensé à la base pour les jeunes filles, Dezaki a admirablement fait ressortir le caractère gothique de l’œuvre ainsi que le sous-texte politique du manga papier La rose de Versailles. (Lady Oscar c’est quand même moins chiant que les téléfilms historiques de France 2)

COBRA
Son chef d’œuvre assurément. La série et le film signés par lui sont admirables.
Le caractère 70 du manga fonctionne avec son style. Dezaki touche au génie, ces aménagements du manga sont fabuleux. Que dire, monsieur Dezaki vous avez un peu changé notre vie avec Cobra !

GENERIQUE
Très ému par ce générique.
EPISODE 26
Sincèrement les gars arrêter les montages avec la musique de Bon Jovi sur Cobra. J’ai eu du mal à trouver une vidéo sans musique !

Cobra-ep-26 par bgproot
BLACKJACK
J’aime beaucoup son travail sur cette série inspirée des mangas de Tezuka.

Un petit hommage d’un fan avec beaucoup de vidéos de ces séries.

Merci Monsieur Osamu Dezaki pour vos films et vos séries !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Madwill 326 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines