Magazine Environnement

Charente : du jus pour vos hybrides

Publié le 04 février 2008 par Erwan Pianezza

Non il ne s’agit pas de biocarburant, mais de lithium, plus exactement Ion-Lithium.  C’est à Nersac, prsè d’Angoulême en Charente qu’était inaugurée, jeudi 31 janvier,  la première usine au  monde entièrement consacrée à la fabrication de batteries lithium-ion pour véhicules hybrides et électriques.  L’usine, construite en 14 mois par les groupes Saft et Johnson associés pour l’occasion,  a nécessité un investissement de 15 millions d’euros. Contrairement à l’usine de Bolloré qui de Quimper produira pour des petits modèles, l’usine de Nersac vise le haut de gamme. Les  batteries seront destinées à équiper principalement la Mercedes S Class 400 hybride à partir du deuxième semestre 2009. En fonction des évolutions d’un marché estimé à quatre millions de véhicules hybrides dans le monde à l’horizon 2015, l’usine fortement automatisée permettra d’atteindre une production de 5 à 10 millions de batteries par an.

Une technologie éprouvée : on n’invente rien 

La technologie lithium-ion permet d’avoir des batteries d’un poids deux fois moindre“, a souligné au cours de la visite inaugurale Franck Cecchi, directeur de l’usine de Nersac. Cette technologie déjà très performante pour tous les véhicules électriques et hybrides est la seule permettant à ce jour d’équiper des véhicules à propulsion électrique et hybride rechargeable.

Le coût de fabrication d’une batterie lithium-ion n’est pas significatif aujourd’hui. Il est de plusieurs milliers de dollars mais il baissera avec la montée en puissance de la production et une meilleure répartition de nos fournisseurs“, a indiqué Alex Molinaroli, président de Johnson Controls.

John Searle, président du directoire de Saft, a rappelé que sa société avait commencé à étudier la technologie liée aux voitures hybrides dès le début des années 90. “On a ensuite décidé de se lancer dans la recherche sur les batteries de nouvelle génération, plus puissantes, avec nos équipes de recherche et développement de notre unité de Bordeaux“, a-t-il souligné.

C’est en janvier 2006 que Saft, leader mondial de la fabrication de batteries de haute technologie pour les applications industrielles, et Johnson Controls, leader dans la fourniture de composants automobiles, ont annoncé le lancement de leur joint-venture.

Saft y a apporté sa technologie concernant les batteries nitrate-métal-hydrure (NI-MH) et lithium-ion et Johnson Controls, dont près de 20% du chiffre d’affaires était réalisé dans les batteries, son savoir-faire dans l’intégration de systèmes électroniques et thermiques, son laboratoire lithium-ion et son expérience dans le milieu des constructeurs automobiles mondiaux.

Outre l’usine de Nersac et le centre de recherches de Bordeaux, Johnson Controls-Saft s’appuie sur ses centres d’ingénierie et d’intégration de Milwaukee (Etats-Unis), de Hanovre (Allemagne) et de Shanghaï (Chine).

Du pain sur la planche

Hormis le contrat avec Mercedes, Johnson Controls-Saft a signé avec Général Motors qui lui a confié le développement des batteries haute technologie pour ses prototypes Saturn Vue Green Line. L’industriel fournira également des batteries à la marque Chery qui lancera sa voiture hybride sur le marché chinois au second semestre 2008, ainsi qu’à SAIC Motor pour ses véhicules hybrides de transport urbain en démonstration en Chine.Il équipera aussi une flotte de démonstration de nouveaux véhicules de livraison hybrides rechargeables Dodge Sprinter qui circulera bientôt dans les rues des villes américaines.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Erwan Pianezza 53346 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte