Magazine Beaux Arts

Immergée (by Cécile)

Publié le 19 avril 2011 par Lifeproof @CcilLifeproof

P1080462L
Vue du CRAC Alsace. Photo: C.R.

Aujourd'hui je vais vous parler de deux expos, l'une au CRAC d'Altkirch dans le sud de l'Alsace (en gros la fin de mon périple en bus de la dernière fois !), la seconde à l'Aubette 1928 à Strasbourg. Poétiques toutes les deux, elles ont la particularité de jouer avec nos sens…

P1080473L

Aurélie Godard, New Rose Graffiti, 2005-2011 / Aérosol fluo jaune / Dimensions variables / Courtesy de l'artiste / Photo: C.R.

Le CRAC d’Altkirch, nom barbare, est l'acronyme de Centre Régional d'Art contemporain, il n'est donc pas question ici de craquage même si ça aurait pu être drôle ! Il y a quelques années (2005) j'ai eu l'occasion de travailler à l'organisation d'une expo sur l'art optique et cinétique où était invitée Ann Veronica Janssens (parmi tant d'autres), première rencontre avec cette artiste étonnante qui nous avait plongés dans une salle sombre dans laquelle étaient projetées, par intermittence, des formes circulaires (donut, 2003) dont la couleur changeait à chaque séquence, visuellement difficile cette œuvre modifiait la perception de l'espace qui nous entourait. Quelques mois après, à la biennale d'art contemporain de Lyon, nous devions traverser un environnement brumeux jaune-orangé qu'elle avait mis en place : une fois que nous étions entrés il fallait trouver la sortie alors que nous n'avions plus de repères visuels... Je dirais que c'était surprenant, déstabilisant et magique !

P1080491L

Ann Veronica Janssens / Pink Coco Lopez, 2011. Cube en verre, huile de parafine, sérigraphie. 50 x 50 x 50 cm. Courtesy de l'artiste, production CRAC Alsace / Disque noir, 2010. Aluminium anodisé. Diam: 50 x 1,5 cm. Courtesy Air de Paris / Untitled (Anvers), 2010. Briques de béton, paillettes. 19 x 195 x 150 cm. Courtesy Galerie Micheline Swajcer, Anvers. Photo: C.R.

C'est donc avec un plaisir anticipé que je suis allée voir l'exposition « 2 éclats blancs toutes les 10 secondes / Ann Veronica Janssens & Aurélie Godard » !

Ces deux artistes ont travaillé ensemble à l'élaboration de cette exposition qui s'est aussi tenue au centre d'art de Quimper fin 2010 – début 2011. Les œuvres de ces deux artistes parlent de lumière, de vision, de couleurs mais aussi de matières qui se jouent de tout cela. Elles tentent d'instaurer un dialogue entre leurs deux façons de créer et avec le lieu qui les accueille : un ancien lycée au vieux parquet patiné et aux fenêtres imposantes qui laissent entrer la lumière. Elles y arrivent parfois avec bonheur même si ce n’est pas probant à chaque fois.

P1080463L

P1080466L

Vues de l'installation immersive réalisée par Ann Veronica Janssens au CRAC Alsace, 2011. Photos: C.R.

J’ai fait la queue devant une boîte en bois à l’extérieur du Crac… J’étais motivée et j’ai donc fini par entrer dans l’œuvre immersive qu’Ann Veronica Janssens présente dans cette expo. La porte s’ouvre et nous sommes dans un espace saturé par une brume bleue. Chacun fait comme il le sent, certains ne bougent pas, sont au centre et se contentent d’essayer de percevoir ce qui se passe au bout de leur nez parce qu’on est plongé dans un espace dans lequel on ne voit que de la couleur. Où sont les murs, la porte ? Y a-t-il une autre ouverture ? Et le plafond, où se trouve-t-il, à quelle hauteur ? Et les autres personnes avec qui on est entré, on les entend quand elles parlent mais on ne les voit plus, où sont-elles passées ? Je me suis amusée, promenée dans cette boîte, les mains en avant pour essayer d’en toucher les limites et ne pas foncer tête la première dans un mur. Je crois me souvenir que j’ai été peut-être agaçante pour le guide qui était avec nous à l’intérieur, je n’ai pas pu m’empêcher de faire des commentaires, de tourner dans tous les sens et de m’approcher des autres pour savoir si j’allais réussir à les voir mais je ne leur suis pas rentrée dedans ! La couleur changeait par moments et entre chaque nous étions plongés dans le noir mais, avec la persistance rétinienne le noir ne l’a jamais vraiment été. Ce n’est pas magique mais c'est assez fantastique...

Kubisch

Sonographie du mot "silence" prononcé par une voix d'homme. Enregistré par Christina Kubisch à l'occasion de son installation sonore Silence. Silence ? du 1er au 30 avril 2011 à l'Aubette à Strasbourg

Toujours le thème de l'immersion, un autre lieu, une autre exposition mais cette fois c'est notre ouïe qui est sollicité. À l’Aubette 1928 à Strasbourg, il y a une œuvre de Christina Kubisch s’intitulant « Silence. Silence ? » à découvrir. Elle n’est pas vraiment à voir bien que l’endroit où elle est exposée vaut à lui seul le détour. Dans la salle de bal de l’Aubette, sont posé au sol 30 haut-parleurs diffusant le mot silence. Chaque séquence est dite par plusieurs personnes, dans une langue donnée. Entre chacune d’elles, il y a une pause d’une trentaine de secondes et donc de silence. Mais le silence est-il possible ? Entre la soufflerie de la climatisation, les bruits de la place Kleber en contrebas (surtout un samedi après-midi ensoleillé) ou encore les gens qui entrent dans l’espace pour faire l’expérience de cette œuvre, le silence n’est jamais vraiment là mais, au fond, quelque soit l’endroit où l’on se trouve…

P1080800L

Vue de l'installation sonore Silence. Silence ? de Chritina Kubisch dans la salle de bal de l'Aubette. Photo: C.R.

Ces mots propagés dans l’espace dessinent des motifs qui changent en fonction de la langue dans laquelle ils sont dits, les sons nous entourent chaque fois différemment selon les desiderata de Christina Kubisch, artiste pionnière de l’art sonore. Elle a pensé son installation en fonction de la salle du bal et du fait qu’elle était plongée dans le silence depuis sa fermeture : plus de musique, plus de bal, plus personne ne dansant. Des chaises sont éparpillées et nous invitent à nous assoir et à entendre, percevoir des mots qui créent une musique, un rythme, une ambiance et à nous immerger dedans, ils pourraient peut-être aussi nous inviter à danser…

Après m'être immergée dans de la couleur et des sons, je vais maintenant aller m'immerger dans l'eau et aller plonger quelques jours...

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

"2 éclats blancs toutes les 10 secondes" / Ann Veronica Janssens & Aurélie Godard / CRAC Alsace / 18, ru du Château - 68130 Altkirch / du 6 mars au 15 mai 2011 / du mardi au vendredi de 10h à 18h, le week-end de 14h30 à 19h. Entrée libre.

"Silence. Silence ?" Christina Kubisch / Exposition | Aubette 1928 / Place Kleber / Strasbourg / du 1er au 30 avril 2011 / du mercredi au samedi de 14h à 18. Exposition coorganisée avec le Goethe Institut à l'occasion de son 25ième anniversaire. Entrée libre.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lifeproof 5971 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines