Magazine Culture

Détective Dee - Le Mystère de la flamme fantôme : Establishment

Publié le 23 avril 2011 par Diana
Détective Dee - Le Mystère de la flamme fantôme : EstablishmentDétective Dee - Le Mystère de la flamme fantôme / Di Ren Jie Zhi Tong Tian Di Guo (2010) de Tsui Hark. Par où commencer ? Wouah, il y a tellement à dire. Tsui Hark est-il (enfin) de retour après s’être perdu avec des réalisations comme Missing et All About Women. Est-ce son grand retour ? Oui le grand retour de ce faiseur de cinéma qui a su tant déchaîner les passions. Tsui Hark c’est qui ? C’est quoi ? C’est ce type qui force le respect, qui vous déglingue les sens, qui vous injecte par perfusion de la pellicule sous haute tension, sans retenue et de manière si outrageusement enivrante, c’est… Butterfly Murders, l’Enfer des Armes, Il était une fois en Chine, c’est… Green Snake, The Blade, Time & Tide… et puis c’est…
Détective Dee (ou Juge Ti) est sorti de prison après une peine de huit ans pour rébellion contre l’impératrice Wu. Cette dernière lui donne pour mission de découvrir et mettre fin à une série de morts par combustion qui secoue la dynastie Tang à quelques jours de sa cérémonie de couronnement...
Détective Dee - Le Mystère de la flamme fantôme : EstablishmentVenez là, Papi Tsui va vous raconter une sale histoire… Détective Dee - Le Mystère de la flamme fantôme n’est pas un bon film. Oh, ça non. Il serait plutôt à qualifier de « fade ». Un terme qui lui va comme un gant, ce gant de velours portée par l’impératrice si mal interprétée par Carina Lau Kar Ling. Les interprétations tiens. Elles ne volent pas bien haut à l’image de scènes d’actions dont les envolées wu xia pian-iste ternissent un ensemble affreusement kitsch. C’était quoi le délire de Papi Tsui ? Oui, Tsui est devenu vieux. Il a perdu l’œil du tigre. Il s’est engoncé dans une posture qui n’est plus son identité. Vous savez, ce Tsui à l’emporte-pièce n’existe plus. Je ne suis même pas sûr qu’il soit l’ombre de lui-même tant il semble être quelqu’un d’autre. Tsui, as-tu quelque chose à dire aux hautes instances chinoises qui te donneront un bon pécule ? Oui, un truc à dire au bureau de censure ? OK, ton scénario aura de ces morales plus que douteuses mais elles plairont n’est-ce pas ? La superstition c’est mal. Il faut savoir rester chaste. Et la rébellion ? C’est dégueulasse comme attitude. Marchons droit, hein Tsui ? Le pouvoir, même le plus dégueulasse… embrassons-le, hein Tsui ? Alors tu nous livre une soupe plein de flotte. Goût d’urine. Sans saveur. Tu nous la sers avec une fausse maestria de réalisateur de grosse production mainstream. Oh oui, tu nous l’apportes emballée dans cette musique abjecte fait de « tin-tin », « ta-toum » et autres onomatopées bien placées. Et Sammo dans tout ça ? Sammo Hung Kam Bo joue les fainéants. A la chorégraphie, il est sans imagination tout comme toi à la mise en scène. Les vieux de la vieille sont fatigués. Dernier tour de piste ? Et inviter furtivement Richard (Ng Yiu Hon) et Teddy (Robin Kwan) ne changera rien même s’il est toujours plaisant de les voir, ces « autres vieux de la vieille ».
Détective Dee - Le Mystère de la flamme fantôme ne sera pas le grand retour de cet auteur de talent qu’était Tsui Hark. Papi Tsui vieilli mal, sans doute comme moi. Moi lui réclamant toujours plus. Un plus qu’il ne parvient plus à nous administrer se contentant d’un travail passable sans inspiration, là où à une époque il aurait persévérer jusqu’à livrer un summum sans comparaison. Ton hospice est bien lugubre Papi Tsui… je continuerai pourtant à te rendre visite même avec un scénario aux grosses ficelles, des effets spéciaux pas terribles, des acteurs non-présents, une réalisation de télévision… jusqu’à ce que je m’en lasse.
I.D. Vous avez aimé cet article ? Partager

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Diana 569 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine