Magazine Culture

MARRAKECH et le CAFE ARGANA : désolation, morts et théorie(s)du complot

Par Citoyenhmida

Ce matin, ce Café Argana dont la terrasse domine la place Jamma El Fna , à Marrakech a été soufflé par une explosion: une vingtaine de morts, des blessés, la panique, la désolation!

Le ciel bleu de Marrakech s’est soudain assombri!

Pourquoi?

Est-ce la faute d”une négligence? Une bouteille de gaz qui fuit? Un contrôle mal réalisé de la part des services?

Le ciel de Marrakech s’est soudain  assombri, comme celui de Kaboul ou de Kandahar!

Pourquoi

Un acte criminel? Un attentat? Perpétré par qui? Perpétré pourquoi?

Très vite, la toile marocaine avide de sensationnel a  crié au complot : j’ai lu des twitts où l’on parle d’un nouveau 16 ,avec ce que cela comporte d’insinuations et de sous-entendus!

D’autres parlent déjà du rôle que les services de sécurité  auront ou auraient à jouer dans ce qui est avant tout une tragédie!

Notre ministre de l’information qui ne semble plus informé qu’un autre mais qui tire plus vite que son ombre s’emballe et emballe les médias en parlant de “acte criminel pur et dur” à une chaine de télé privée étrangère! La voie est ainsi ouverte à toutes les spéculations.

Le site de la MAP est  resté inaccessible pendant  des heures : surcharge ou politique de l’autruche?

En attendant, les marocains et les marocaines sont anxieux! Ils  ont connu des heures difficiles, mais les heures actuelles son t plus difficiles, parce que les règles de jeu sont floues et  échappent à tout le monde!

Toutes les télés du monde s’épuisent en vaines analyses de l’événement et construisent mille théories!

Le Café Argana a payé son  tribut de morts, de blessés, de désolation : le Maroc exige la vérité sur ce qui est arrivé, la vérité vraie!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Citoyenhmida 1351 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines