Magazine Beaux Arts

Oui, à la Chaise de la Mariée de Lochan Upadhyay

Publié le 29 avril 2011 par Alexia Guggémos @alexia_guggemos

lochan-upadhyay.jpgMajestueuses, les deux Chaises de mariage de l’Indien Lochan Upadhyay m’ont fait pousser la porte de la galerie Albert Benamou à Paris cet après-midi, jour du mariage de Kate et William... Réalisées à partir de chutes de tissus de saris apportées par toutes les femmes du village de l’artiste, Partapur, situé dans l’ouest de l’Inde, les Chaises font référence à la dot que la famille de la mariée doit payer à celle du futur mari... une tradition, sans doute à l’origine de la pénurie des femmes en Inde. Le pays ne compte actuellement que 93 femmes pour 100 hommes.
Diplômé de la prestigieuse Université des Beaux-Arts de Baroda, Lochan Upadhyay, 27 ans, s’est fait remarqué par la puissante FICA, Fondation pour l’art contemporain. « Ce qui compte pour moi, c’est l’esprit participatif », m’a confié l’artiste. Au cœur de son travail, la relation privilégiée avec les habitants de Partapur dont il a réalisé une série de portraits. lochan-upadhyay-portrait.jpg« Lorsqu’ils posent fièrement sur cette chaise-trône, j’aime le contraste de leur vêtement avec le panaché des pièces de tissus colorés. » La même démarche participative préside à la série des « Mobile home », des sculptures faites à partir de fils multicolores torsadés 100% en plastiques recyclés. L’exposition présente une dizaine d’œuvres qui sont autant de messages solennels contre la pollution qui dépasse en Inde tous les seuils autorisés.
Galerie Albert Benamou, 24, rue de Penthièvre Paris 8e. Jusqu’au 30 juin.
> www.benamou.net

mobile-home-lochan-upadhyay.jpg

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Alexia Guggémos 8155 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte