Magazine Cinéma

[Avis] Blood Island (Bedevilled)

Par 3moopydelfy @3Moopydelfy

Synopsis : Hae-won est une jolie trentenaire célibataire. Contrainte à partir en congés, elle se rend à Moodo, une petite île sur laquelle elle passait ses vacances étant plus jeune. Elle y retrouve Bok-nam, son amie d’enfance, soumise à la volonté tyrannique de ses habitants et à des humiliations quotidiennes.
Bok-nam supplie Hae-won de l’aider à s’échapper, mais celle-ci refuse de s’impliquer dans une situation qui s’apprête à basculer dans l’horreur…

Vous cherchez un film qui vous marque? Qui vous remue psychologiquement et visuellement? Ne cherchez plus, je vous en propose un avec Bedevilled. Le long métrage du sud-coréen Jang Cheol-soo sort sous le titreBlood Island directement en vidéo malgré plusieurs nominations et récompenses: le Grand Prix au Festival du Film Fantastique de Gerardmer 2011, la Semaine de la Critique lors du dernier festival de Cannes, le prix du public et le prix de la meilleure comédienne au Austin Fantastic Feist.

[Avis] Blood Island (Bedevilled)

Les 2 parties du film vous embarque pour une aventure dérangeante. Etrangement, à mes yeux la partie la plus meurtrière et sanglante n’est pas celle qui m’a le plus retournée l’estomac. Loin de là, la transformation de l’héroïne en protagoniste de slasher est moins dure nerveusement que la première. Tout en psychologie, l’histoire nous présente le destin de deux femmes, deux amies d’enfance que tout oppose. L’une vivant sur une île loin de tout à la merci de sa famille, à la limite de la servitude, l’autre cadre dans la grande ville.

Bedevilled met en scène les traitements cruels que subit Bok-nam non seulement par son mari, mais par les habitants de l’île. Au total une dizaine de personnes se relaient pour la traiter pire que de la boue. Les divers sévices laissent une grosse boule au coeur. Personne ne lui vient en aide, la jeune femme souffre, désire s’enfuir loin de la maltraitance. Mais pour aller où? Les conditions humaines sont présentés sous un jour sombre, les pires aspects de l’être humain sont montrés. Entre le viol, l’inceste, les coups, les violences morales et physiques, l’âme en prend pour son grade. Âme sensible s’abstenir sous peine de vomir son repas.

Hae-Won jeune cadre dynamique voit sa vie basculée suite à une agression. Elle fuit pour se retrouver confronter à une situation inattendue. Sous des apparences de calme et de tranquillité, Moodo cache bien des secrets tortueux. La première heure s’attèle à tout placer, les personnages, les blessures, les conséquences qui se devinent. Le vrai centre de Blood Island est cette femme abusée et désabusée, mère qui se rebelle quand l’irréparable se produit. Loin d’elle, la folie s’empare de Bok-nam. Seulement est-ce vraiment une démence? ou un simple cassure de trop? Plus les minutes se déroulent plus j’ai eu envie de défendre l’héroïne perdue, de l’emmener loin très loin des monstres qui l’enferment sans les barreaux d’une prison. La vengeance sera la seule solution possible pour la jeune mère abîmée, la fin se dévoile, se suggère. Même si d’une manière surprenante, elle intervient plus tard que ce que mon esprit imaginait.

[Avis] Blood Island (Bedevilled)

Thriller psychologique tournant au bain de sang, Blood Island surprend. Bok-nam passant de la soumise à la dominante, les éléments lui accordent la justification de ses actes. Le vase est trop plein. L’acte de trop pour qui la brise à jamais et la pousse à un exutoire meurtrier. Le film d’horreur capture la deuxième partie du long métrage. Pas forcément les plus choquantes les scènes sont digne des plus grands films du genre. Des pointes d’érotisme ponctuent les images ci et là. L’ensemble des acteurs est remarquable. La photographie immerge totalement le spectateur dans le drame qui se joue devant ses yeux. Bedevilled promène le public entre deux femmes, deux visions du monde, deux écarts de la société. Une critique des non-dits, des relations humaines dure et délicieuse si j’oublie certains passages. A mes yeux, la première partie est de loin la plus traumatisante. Une belle découverte qui prend aux tripes.

Blood Island (Bedevilled) est disponible en DVD et Blu-Ray depuis le 3 mai 2011. Vous pourrez visionner le film en version VOST/VF

3 Moop raisons de voir Blood Island:
-thriller psychologique virant au slasher
-acteurs impressionnants
-critique de la société

3 Moop raisons de fuir Blood Island:
-les 2 temps avec quelques longueurs.
-les thèmes soulevés: maternité, inceste, abus physique et moral
-le genre slasher si le sang vous répugne

Bonus :
Présentation du film par Charles Tesson
Galerie photos

Note: 8/10

Réalisé par Jang Cheol-soo
Avec Young-hee Seo, Sung-won Ji Seo, Min-ho Hwang

Titre original : Kim-bok-nam Sal-in-sa-eui Jeon-mal
Genre : Thriller
Durée : 01h55min
Année de production : 2010
Distribution: DistriB Films


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


3moopydelfy 2879 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines