Magazine Beauté

cocoapink pour mes cheveux

Publié le 03 mai 2011 par Roseberjane

mars-avril 0866

Il y a 3 ans, j'ai croisé sur mon chemin une boutique lush et j'ai décidé de ne plus utiliser de produits contenant des silicones sur mes cheveux. Je me suis donc "désiliconée" (non, je ne parle pas d'implants, tout est naturel de ce côté là!) les cheveux qui s'en portent beaucoup mieux.

J'ai alors poursuivi la démarche "qualité pour ma fibre capillaire" en recherchant des shampooings et après shampooings sans sulfates (supposé irritant), qui, en tout état de cause sont proscrits lorsque l'on a un lissage brésilien.

Et de fil en aiguille, j'ai découvert cette magnifique petite marque: Cocoapink.

C'est une marque américaine qui fabrique principalement des produits d'hygiène très girly dans une grande variété de parfums, extrêmement "foody" pour la plupart. Les parfums sont assez forts et il faut vraiment aimer les senteurs gourmandes et très sucrées. Moi, j'adoooore!

Je n'aime pas tous leurs produits, mais je suis absolument fan du shampooing Princess Poo et de l'après shampooing Shine +, tous deux sans parabènes, sans SLS ni silicones.

Le shampooing fait à lui seul, les cheveux doux, soyeux et légers. Il les laisse bien parfumés aussi.

L'après shampooing Shine+ les fait beaucoup briller et les lisse en conservant leur volume.

Cocoapink fait aussi des parfums qui tiennent très bien, des beurres corporels très nourrissants, des scrubs... mais la fabrication n'est pas forcément régulière et les produits pas toujours disponibles.

Il faut noter que le choix des parfums peut parfois s'avérer périlleux... tout n'est pas réussi. Personnellement, j'adore toutes les senteurs "marshmallow", les "black", évidemment, j'adore le "black marshmallow" qui est une belle réussite un peu ambrée-sucrée. J'aime énormément aussi le "cake on monday" et, bien entendu, le "marshmallow cake on monday". Et puis, en général j'aime le "pink sugar" et ses dérivés (sauf celui à la lavande qui est une horreur!)

L'énorme inconvénient de cette marque, pour nous, les petites françaises, ce sont les frais de port, très élevés. A cet égard, il faut savoir que 5 petites bouteilles peuvent entrer dans une petite flatrate box.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Roseberjane 298 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog