Magazine Concerts & Festivals

Marc Lavoine- acoustic tour, Cirque Royal, Bruxelles, le 3 mai 2011

Publié le 03 mai 2011 par Concerts-Review

Après avoir été trop longtemps, et à tort, catalogué variété française, ainsi qu' avoir souffert du délit de belle gueule,  Marc Lavoine jouit aujourd'hui d'un certain capital respect de la part de la presse rock au même titre qu'un dsc00449zy.jpgChristophe, un Biolay ou un Daho.
Lavoine c'est un peu le Gavin Friday français. Voix grave et un peu rauque de crooner et romantisme flamboyant ne sombrant jamais dans la niaiserie.
Offrant à chaque fois à son public des spectacles de qualité qui viennent illustrer des albums finement arrangés et musicalement aboutis l'homme a aussi la réputation d'être accessible et généreux avec ses fans, même si les évènements douloureux qu'il a vécu ces dernières années ( décès de ses parents) pourraient justifier une certaine réserve.
En sortant "volume 10 " l'année dernière ( ressorti ces jours-ci avec un titre bonus et agrémenté d'un dvd), Lavoine a renoué avec l'esprit 70's cher à son coeur et avec un son chaud propre aux 33t vinyle de l'époque.
L'album enregistré au studio "Sunset Sound" d'Hollywood se veut teinté d'arrangements dans l'esprit americana qui donnent à cet opus une couleur résolument folk pop.
Après la tournée électrique, passée l'année dernière par Forest National, c'est en formule acoustique que le chanteur a décidé de présenter cette fois ses chansons au public dans des salles à capacité plus réduite.
Et a priori, il n'y a aucune raison de s'en plaindre.
Vers 20h40, la scène s'illumine et Marc Lavoine, guitare en bandoulière, s'avance et entame " Les Tournesols", mon titre favori. Le public tape des mains et c'est parti pour près de deux heures de spectacle où les réarrangements des morceaux souvent très réussis seront l'attraction principale du show.
Epaulé par Alain Lanty aux claviers et Bertrand Commere à la guitare et accessoirement de Jean François Berger à l'accordéon, Marc se produit dans un décor de spectacle itinérant fait d' un drap blanc attaché à une corde à linge en guise d'écran sur lequel sont projetés des petits films ou des images, photo-collages de l'artiste.
"On se pose sur les places des villages, dans les salles des fêtes...et ce soir dans ce théâtre c'est tombé sur vous... ! " déclare t' il un sourire aux lèvres .

Et les titres s'enchaînent avec entre autre "Rue des Acacias"," la grande Amour","Ma Solitude" ( reprise de Serge Reggiani),"La Semaine prochaine", "Paris", "J'ai tout oublié"," Le parking des Anges "," Le pont Mirabeau", "C'est ça la France"...
Deux bémols à souligner : un effet réverb sur la voix parfois un peu envahissant et un service de sécurité '"casse couilles", traquant sans cesse les appareils photos dans la foule.
On peut comprendre que lors d'un spectacle acoustique se produire devant une marée d'objectifs ne soit pas des plus agréables mais pourquoi ne pas autoriser les photos sans flash pendant les 3 premiers morceaux et les rappels ? Ceci permettrait de contenter tout le monde, non ?
Il faut dire que la sécurité du Cirque Royal est une des seules à Bruxelles à être particulièrement agaçante sur ce point.
Dans la foule une fille interpellera l'artiste : "Marc on peut prendre quelques photos ? On nous l'interdit !"
Et Lavoine de répondre : les souvenirs dans nos mémoires ne sont ils pas plus beaux que n'importe quelle photo ?...Mais allez, vous voulez prendre des photos, allez y ! Je prend la pose ..naturel hein ! Et de se mettre à poser en exagérant les effets.
Sympa quand même de sa part, les flashes se mettant à crépiter pendant quelques minutes avant de se calmer.
Joli bras d'honneur à la sécurité.
Merci l'artiste !
Lavoine pratique aussi l'auto-dérision lorsque s'adressant aux hommes du public il lance :" je sais que beaucoup d'entre vous sont venus sous la contrainte.. Oh la honte...!
T'as fait quoi hier soir ? Euh ...rien..
Même moi je ne sais pas si je serais venu..."
Amusant et bonne réplique humoristique à ses détracteurs. Derrière le chanteur on découvre l'acteur qui sommeille.
"Je me sens pas belle" et "J'ai tout oublié" clôturent élégamment un set d' 1h30 avant que Marc n'accorde deux rappels à son public en interprétant dans l'ordre : "Je me sens si seul", Pour une beguine avec toi""Dis moi que l'Amour", "Les Yeux Revolver", "Chère amie" et "Toi mon amour".
Ovation. Toute la salle est debout.
"Merci pour votre, gentillesse, votre affection et votre fidélité.. ! Prenez bien soin de vous ! A bientôt !"
Merci à toi Marc pour cet excellent concert.
Dans la fraîcheur du soir je regagne mon carrosse non sans croiser quelques têtes connues dont certaines attendront à la sortie des artistes espérant que leur favori sorte à pied du  Cirque Royal. Hélas pour eux c'est en voiture aux vitres teintées que l'artiste quittera la salle ne s'attardant plus ces derniers temps après les concerts.
Après tout un artiste est un être humain comme un autre qui a aussi droit à son intimité lorsqu'il rentre chez lui son travail bien fait.
N'en déplaise à certains irréductibles..


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte