Magazine Chanson française

Entretien avec Jérôme Cosniam au sujet des Editions Lalouline...entre métier, musique et passion...

Publié le 09 mai 2011 par Melmont

Logo_lalouline_sans_tache_OK

Si un artiste avançe, c'est aussi grâce à son entourage. Manager, attaché de presse...ou éditeur...nous vous avions proposé sur ce blog un entretien avec Gérard Lôo, attaché de presse de Jean-Pierre Réginal, nous proposons cette fois-ci un entretien avec Jérôme Cosniam, fondateur des éditions Lalouline. Passionné depuis le plus jeune âge par la musique, Jérôme Cosniam rentre à l' école de musique de Saint-Lô à l' époque du collège avec l' apprentissage du solfège et du piano. Vers 17 ans il commence à écrire ses premiers textes qu' il mettra en musique quelques années plus tard. Parallèlement il poursuit des études de sciences économiques , sciences de l' éducation ainsi que de ressources humaines. Ayant longtemps hésité à devenir Conseiller Principal d' éducation , il quitte l' éducation Nationale ou il officiait comme surveillant et maître auxiliaire afin de créer les éditions Lalouline en 2004. Constituant un catalogue varié , il apporte un regard critique et constructif et participe pleinement à l' évolution de carrière de ses artistes. Il chante notamment sous le pseudo Marigny et fait l’ouverture des soirées Lalouline qui accompagne la première Compilation du label.

Pourquoi l´Edition ?

On identifie souvent les chansons par leurs interprètes. Mais derrière de grandes chansons qui ont permis de brillantes carrières se cachent des femmes et des  hommes qui sont trop injustement méconnus à mon goût. J’ai donc voulu centrer ma démarche sur les œuvres en elle-même et non sur leurs interprètes. Même si il ya de plus en plus d’interprètes qui écrivent eux-mêmes leurs propres chansons

Pouvez-vous décrire votre fonction ?

Je décrirais ma fonction comme le rôle d’un catalyseur, d’un accélérateur. Nous nous efforçons d’agrandir le rayonnement d’un artiste par le biais de ces œuvres en faisant en sorte qu’elles soient au maximum diffusées et médiatisées.

Vos ambitions, vos attentes ?

Pouvoir accompagner les artistes toujours plus, participer à la production phonographique mais aussi des vidéoclips.  Une meilleure reconnaissance et valorisation des droits des artistes indépendants et notamment les droits d’auteurs.

photo_pour_interview

Vos projets ?

Finaliser la Compil des découvertes 2011 et offrir un double album avec la compil 2010 et 2011 réunies. Défendre l’ensemble du catalogue de Lalouline au Midem de Cannes en Janvier 2012 afin d’exporter nos artistes.

Vos conseils aux artistes qui arrivent dans le milieu ?

Ne pas croire au miracle ! Mais ne pas être défaitiste non plus. Il faut beaucoup travailler artistiquement mais aussi en terme de communication !

Bien sûr tout le monde rêve de signer dans une major, de vendre des millions de disques, mais rare sont les élus, Il n’y a plus guère de développement d’artistes.

 et on peut très bien vivre de sa passion à une autre échelle, avec aussi une belle carrière en terme discographique et avec bien plus de liberté artistique.

On ne peut pas toujours faire tout soi même, donc il faut s’entourer de structure dont c’est le métier ! Mais toujours en essayant de privilégier le côté humain de ce type de relations.

Votre meilleur souvenir en rapport avec votre travail ?

Cédric Barré au Zénith de Caen devant plus de 1200 personnes c’était vraiment un grand moment. Sinon je pense que c’est la collaboration de Louis Bertignac sur un titre que j’avais écrit et co-composé pour Ann’so M :   « Je ne veux pas être celle ».

Votre pire souvenir ? 

Il n’y a pas un souvenir marquant mais plusieurs qui sont souvent similaires d’ailleurs ! On préfère les oublier en général, mais ce sont les incompréhensions des gens par rapport à ce que vous faîtes, Tu es producteur ? Tu as qui de connu ? Et ça rapporte ?? Votre banquier qui pense que ce ne peut être un métier .. Non mais à part la musique…vous faîtes quoi dans la vie ?

Quels sont vos rapports avec vos pairs dans le milieu ?

Etre éditeur, C’est un métier qui se veut très parisien et souvent méconnus des artistes. Nous essayons de moderniser les choses avec une grande présence sur le net par exemple. Cette volonté novatrice nous a permis d’être accueilli par nos pairs au sein de la Chambre Syndicale des éditeurs de Musique au côté  des majors et des éditeurs indépendants reconnus depuis longtemps.

Des artistes qui vous marquent dans la maison Lalouline ?

Il serait difficile et injuste d’en citer plus que d’autres, mais il ya forcement un affect plus fort avec ceux qui sont là depuis le début. Après il ya aussi des affinités sur le plan humain qui sont forcement différents. Mais je pense que les moments qui seront les plus marquants restent  à venir …

Vous chantez aussi, pourquoi la chanson? Le cumul des deux est-ce difficile ?

Cela provient certainement des influences que j’ai pu avoir par mes parents qui écouter essentiellement la radio, donc beaucoup de chansons. Je suis très attaché aux textes, raconter une histoire , faire passer un sentiment … Ecrire pour moi a longtemps était un exutoire , notamment de la vie amoureuse. Cela a changé avec l’écriture de chansons pour d’autres.

Mais comme vous le souligner dans votre question il est très difficile d’une part de se dégager du temps et ensuite d’oser se mettre en avant, surtout qu’on a toujours peur de le faire au dépend d’un autre artiste ou qu’en tous cas cela soit perçu comme ça.

Pour finir, votre plat favori ?

La tartiflette !! pas du tout un plat régional pour moi qui suis normand, et pas non plus un plat très diététique !! la gourmandise est un de mes pêchés que j’ai du mal a refreiner ….

Merci!

liliprod1063556


AGATHA, une chanson de Jérôme Cosniam-Marigny/Editions Lalouline

http://www.youtube.com/watch?v=nXp8TbVfXp0

Je ne sais plus ou je vais

Agatha s’en est allé

Partie pour je ne sais quoi

Un truc que je ne comprends pas

Agatha a disparu

Puis un soir est revenue

Allez comprendre pourquoi

Je suis perdu dans tout ça

Mais ne pars pas !

Encore une fois

Mais ne pars pas !

Ou revient moi

Comme chaque fois

 

Agatha ou tu t’en vas ?

Tu te perds dans quel état ?

Agatha raisonne toi

Qui peut bien aimer ça

 

Mais ne pars pas !

Encore une fois

Mais ne pars pas !

Ou revient moi

Comme chaque fois

 

Traîner lascive dans tes dérives

Sable mouvant que moi j’esquive

Je monte tout en haut de l’échelle

Mais c’est toi que le vide appelle

 

Mais ne pars pas !

Encore une fois

Mais ne pars pas !

Ou revient moi

Comme chaque fois

Agatha Tristes Emois

Quand s’en va un cœur qui bat

Agatha puisque c’est ça

Emmène le mien avec toi

 

Mais ne pars pas !

Encore une fois

Mais ne pars pas !

Ou revient moi

Comme chaque fois

LUC MELMONT


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Melmont 2514 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte