Magazine Cuisine

Frog cakes

Par Vibi
Frog cakes
Frog cakes Frog cakes
Frog cakes Frog cakes
Frog cakes
Frog cakes Frog cakes
Il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille!
Question de poésie culinaire
Des cuisses de nymphes à l’aurore, ça vous dit quelque chose? Il ne s’agit nullement ici, de doux mots que les chéris de ces dames leur susurrent à l’oreille, non. En fait, il y a plus de 100 ans, le géant gastronome Auguste Escoffier, préparait une recette de cuisses de grenouilles, qu’il appelait: «Cuisses de nymphes à l’aurore». Non seulement considéré comme un génie culinaire, Escoffier faisait aussi étalage d’une ingéniosité incomparable pour nommer ses plats. Des histoires souvent fascinantes se cachent derrière leur poésie; on ne peut alors que s’imaginer quelle voluptueuse beauté lui inspira cette fameuse recette de cuisses de nymphes!
Frog vs Rosbif
En réalité l’histoire serait tout autre. Escoffier aurait concocté ce plat de cuisses de grenouilles, servi dans une gelée de champagne assaisonnée de paprika et décoré d’herbes, pour le Prince de Galles. La légende raconte que le prince fut enchanté par son dîner, mais fut tout aussi surpris de lire dans le journal du lendemain, qu’il avait mangé de la grenouille! Bien que ce plat ne figure par sur au palmarès des classiques, on raconte qu’Escoffier aurait ainsi lancé la mode des cuisses de grenouilles en France, ce qui contribua certainement à la réputation d’amateurs de cuisses de grenouilles, dont ont hérité les Français. D’ailleurs, c’est un peu pour cette raison que les francophones, même ceux du Québec, sont surnommés «frogs» par les anglophones qui à leur tour, sont surnommés «rosbif» par les francophones… parce qu’à la même époque les Anglais faisaient rôtir leur viandes, plutôt que de la mijoter comme le faisaient les Français!
De cette grenouille qui voulait être grosse comme un bœuf, à celle qu’on embrasse pour la changer en prince charmant, en passant par la pluie d’amphibiens qui annonce la fin du monde… voici une version plus édulcorée de petits gâteaux «grenouilles» qui pourront facilement devenir le clou d’une fête d’anniversaire printanier! Rebbit!
Pour 8 petits gâteaux
Gâteaux aux amandes
  • 1 tasse farine
  • 1 cuillerée à thé poudre à pâte
  • ½ cuillerée à thé bicarbonate de sodium
  • Pincée de sel
  • ½ cuillerée à thé vanille
  • ½ cuillerée à thé essence d’amandes
  • 3 cuillerées à table crème d’amandes (ou garniture d’amandes)
  • 1 gros œufs
  • ¼ tasse crème sure
  • ½ tasse confiture au choix (ici, poires parfumée au gingembre et à l’anis)

Crème au beurre classique
  • 2 œufs
  • ½ tasse sucre
  • 1 tasse beurre coupé en petits cubes

Fondant à la guimauve
  • ½ paquet guimauves miniatures
  • 2 cuillerées à thé eau
  • 1 livre sucre glace (plus ou moins)
  • Quelques gouttes de colorant (bleu, vert ou au choix)
  • Réglisse lacets à la menthe (pour le décor)
  • Bonbons, paillettes de sucres, dragées, etc. (pour le décor)

Pour les gâteaux
Dans un bol, bien mélanger la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate et le sel, réserver.
Dans une grande jatte, à l’aide d’un batteur électrique, battre le beurre 2 minutes, ou jusqu’à bien crémeux.
Ajouter le sucre et battre à nouveau 3 à 4 minutes, ou jusqu’à pâle et aéré.
Ajouter les essences et la crème d’amandes, battre jusqu’à bien incorporé.
Ajouter l’œuf et battre 1 minute.
Ajouter les ingrédients secs réservés, aux ingrédients liquides, en trois étapes en alternant avec la crème sure, et en prenant soin de commencer et terminer par les ingrédients secs.
Diviser l’appareil obtenue dans les 8 cavités d’un moule à darioles (ou à muffins), préalablement beurrées ou chemisées de caissettes de papier.
Cuire au four sur le grille du centre, à 350° pendant 20 minutes, ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre d’un gâteau, en ressorte propre.
Laisser refroidir quelques instant avant de démouler, et complètement avant de trancher en deux sur l’horizontale, pour garnir les centres de confiture.
Pour la crème au beurre
Dans la partie supérieure d’un bain-marie posé sur un feu modéré, à l’aide d’un batteur électrique, battre les œufs et le sucre jusqu’à ce que la température de l’appareil atteigne 150°F.
Aussitôt cette température atteinte, retirer la partie supérieure du bain-maire et continuer de battre jusqu’à complètement refroidie, soit 85°F (la préparation sera très onctueuse et d’un jaune très, très pâle).
Toujours à l’aide du batteur électrique, ajouter le beurre un cube à la fois en l’incorporant bien avant d’ajouter le suivant.
Bien couvrir les petits gâteaux d’une généreuse couche de crème au beurre, et les réfrigérer au moins 1H, avant de poser le fondant (plus la crème au beurre aura été lissée, mieux l’apparence finale des gâteaux sera, une fois le fondant posé).
Pour le fondant
Dans un grand plat allant au four micro-ondes, faire fondre les guimauves additionnées de l’eau, au four micro-ondes pendant 1m30 à puissance maximum.
À l’aide d’une cuillère de bois, bien mélanger le contenu du plat de façon à liquéfier les guimauves fondues.
Ajouter la moitié du sucre glace en plusieurs étapes et en l’incorporant bien, après chaque addition.
Préparer un lit de sucre glace d’au moins ½‘’ sur un plan de travail propre et y verser le mélange de guimauves fondues (le mélange devrait à cette étape, être assez épais pour ne pas couler de partout; sinon, ajouter plus de sucre glace).
Travailler le fondant dans le sucre glace, en prenant soin de toujours garder un peu de sucre sous le fondant, pour éviter qu’il ne colle au plan de travail; lorsque le fondant est prêt, il peu être encore un peu tiède, très malléable et non collant (on peut graisser ses mains et le plan de travail, si l’on n’est pas tout à fait certain d’arriver à toujours garder le fondant sur le lit de sucre).
Envelopper le fondant dans une pellicule plastique et le laisser ainsi reposer à température ambiante, environ 30 minutes.
Colorer le fondant en vert, en bleu (ou autre au goût) en ajoutant quelques gouttes de colorant à la portion nécessaire au décor choisi.
Bien faire pénétrer le colorant dans le fondant en le modelant pareil à une pâte à modelé (pour une première expérience, il vaut mieux porter des gants de latex, pour cette étape).
Rouler et façonner le fondant sur un plan de travail saupoudré de fécule de maïs; pour recouvrir les gâteaux, une épaisseur d’environ ¼ ‘’ est très appropriée.
Couvrir les gâteaux du fondant, en lissant bien le tout et décorer au goût de figurines de fondant, réglisses, bonbons, paillettes de sucres, dragées, etc. au goût.
*Ne pas garder les gâteaux ainsi décorés au frigo, le changement de température créerait une certaine condensation qui risquerait de gâter le fondant; les gâteaux terminés peuvent être conservés jusqu’à 2 jours, dans une boîte hermétique, à température ambiante.
IMPRIMER CETTE RECETTE (sans photo)
  Image Hosted by ImageShack.us

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vibi 521 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines