Magazine Culture

Dela: L'interview!

Publié le 10 mai 2011 par Akram02
http://deladelaouai.free.fr/translationlost/press/pics/Bus%20Purple%20-%20Photo%20By%20Andre.jpg Des beatmakers de sa trempe, la France en a trop peu, voir quasi plus! Nous avons eu la chance de rencontrer Dela. Entre son nouvel album Translation Lost, Blu et le soda au gingembre, il s'avère qu'en plus d'être un prodo au dessus du lot, Dela est un personnage fort intéressant. ------
- Bonjour Dela, ça peut paraître étonnant mais certains ne te connaissent pas encore... une présentation rapide?   Je suis originaire de Cergy-Pontoise, maintenant j'ai un pied à Montréal. Je fais de la musique depuis tout petit... Je touche un peu à tout niveau instruments, mais j'utilise surtout des samples. J'ai sorti deux mixtapes, une beat tape gratuite avec uniquement des samples de Robert Glasper, et un premier album, Changes Of Atmosphere, en 2009. Et je viens de sortir mon nouvel album Translation Lost.   - Ton univers hip-hop s’est construit autour d’artistes tels que le Wu-Tang, Tribe Called Quest, Pete Rock, Marvin Gaye ou encore Minnie Riperton. As-tu été influencé par d ’autres genres de musiques que le jazz et le hip-hop?   Quand j'étais petit de 10 à 12-13 ans j'écoutais beaucoup de rock alternatif. Les Pixies, Nirvana entre autres.. C'est pas quelque chose qui se ressent forcément dans ma musique aujourd'hui mais je suis certain que ça m'a influencé. Toutes les musiques m'influencent en fait. La musique classique, l'afro-beat, le prog, la soul bien sur... C'est l'émotion et la mélodie qui m'intéressent bien plus que les étiquettes des genres musicaux.   - Es-tu influencé par des artistes plus récents?   Kanye m'inspire beaucoup. Je dis "inspire" plutot que "influence" mais je pense qu'il m'influence également. J.U.S.T.I.C.E League également. Robert Glasper bien sur. Les Neptunes/N.E.R.D, The Roots..   - Ce feeling avec le jazz te vient d’où?   De Tribe, de Pete Rock, des Sages Po.. C'est par ces groupes que je suis venu au jazz. A partir du moment où j'ai compris que tous ces artistes piochaient des sons à droite à gauche dans des disques je me suis mis à aller chercher les mêmes disques, puis d'autres. J'adore aussi la soul, j'adore Al Green, Curtis, Isaac Hayes, je vous passe les noms.. Mais j'ai toujours eu plus de facilité à trouver des samples qui me plaisaient dans le jazz, surtout celui des années 70 en fait, avec beaucoup d'instruments électriques des synthés... C'est les enchaînements d'accord inattendus qui me plaisent. J'aime être surpris par la mélodie, et à mes débuts c'est dans le jazz que j'ai le plus trouvé ça.   - Pourquoi as tu décidé de l’inclure massivement à tes productions?   C'est pas vraiment un choix, plus une question de feeling, et encore une fois l'influence des Sages Po, Tribe, Pete Rock.. Je me suis jamais dit "bon je vais sampler que du jazz", ça c'est fait comme ça selon les disques que je trouvais. D'ailleurs ça devient de plus en plus rare que je sample du jazz pur et dur, c'est plus souvent les mélanges de styles qui m'intéressent. Dans Translation Lost il y a peut être 4 ou 5 titres au grand maximum où le sample principal vient d'un disque qu'on pourrait ranger dans la catégorie jazz. Pour le reste ça va du prog à l'easy listening, la funk.. J'essaie vraiment de piocher partout.   - Avec quoi as tu commencé à produire?   Mes tout premiers sons je les ait fait avec une platine vinyle et un poste k7 : enregistrer un bout de sample, appuyer sur pause, rembobiner, réenregistrer le même bout de sample, et ainsi de suite.. puis avec un magnétophone 4 pistes. Mais j'ai "vraiment" commencé avec un ordinateur, un programme gratuit qui s'appelait midi orchestrator et une carte son avec un peu de mémoire ram pour sampler. Je pense que j'ai fait peut être genre 200 ou 300 beats là dessus, avant de passer à mon premier sampleur l'ASR-10 en 2001. Puis la SP-1200, la S950, la MPC-3000, et maintenant la MPC-1000, principalement parce qu'elle est toute petite et que je peux l'emmener partout.   - Tu travailles beaucoup avec des artistes US, est-ce un choix ou des opportunités qui se sont présentées à toi? D'éventuelles collaboration avec des artistes francais sont envisageables par ex nous voyons bien Kohndo sur un de tes beats!   C'est surtout une question d'opportunités, mais je t'avoue aussi que ça devient presque du sacrifice de taffer sur des projets en français dans le sens ou je sais que ça va pas vendre du tout. En règle générale la France a toujours été l'un des pays dans lequel je vendais le moins d'albums, alors que j'ai plein de français qui m'écrivent et qui me disent qu'ils aiment les projets.. Ce que je veux dire c'est que c'est partout la crise du disque, mais en France sérieux c'est grave on est des pros du rapidshare et compagnie (rire). Ceci dit.. ce n'est pas vraiment ce qui m'arrête... Kohndo c'est l'un des premiers MCs hors de ma ville à qui j'ai proposé des beats, ça devait être vers 2003, mais le truc n'a pas abouti. Il y a deux ans j'ai produit un album pour Tasco, un MC français avec qui je travaille depuis plusieurs années, j'espère que ça sortira un jour. Mais je pense que les prochains artistes français avec qui je collaborerais seront plutôt des chanteurs/chanteuses que des rappeurs.   - Depuis tes débuts en 1996, comment juges-tu l ’évolution du hip-hop ces 15 dernières années?   Ben..le truc a changé et c'est tant mieux. Je pense qu'il n'y a rien de pire que de stagner. Après c'est clair que ça n'a pas changé qu'en bien. Je suis moins les sorties qu'avant, mais je trouve que y'a quand même pas mal de trucs cool qui sortent ces derniers temps, même si personnellement j'ai de plus en plus envie d'écouter autre chose que du rap...http://bandcamp.com/files/41/43/4143221529-1.jpg
- Parlons de Translation Lost, que signifies la magnifique artwork?!   Elle est inspirée du film Ascenseur Pour L'échafaud, avec une touche de science fiction en plus.  C'est le peintre Ley, qui avait aussi fait l'artwork de mes projets précédents, qui l'a signée. Je voulais juste une pochette qui reflète l'atmosphère de l'album. Il n'y pas vraiment de message, c'est plus une vibe particulière que je voulais retrouver dans l'artwork.. J'ai parlé du film à Ley, et je lui ait dit que je voulais rajouter un coté robotique à cette esthétique des années 50/60. Il a peint la toile en écoutant l'album, avec le dvd du film sans le son qui jouait en boucle à coté, je trouve qu'il a vraiment bien réussi le challenge.   - En tant que Listeners, nous pouvons te dire que depuis les Changes Of Atmosphere Ton son a beaucoup évolué, le ressens tu?   J'en parlais hier avec un ami, je lui disait que jusqu'ici j'ai eu les deux sons de cloche : des gens me disent que mon son a évolué, et d'autres me disent que c'est la même chose. Personnellement je préfère qu'on me dise qu'il a évolué =). J'espère vraiment réussir à faire progresser le truc, et encore plus sur les prochains albums. En même temps c'est compliqué car je sais que ça va décevoir des gens qui préféraient peut être les anciens albums, mais je ne me vois pas refaire la même musique encore et encore. A chaque album je me sens de plus en plus libre de tenter de nouvelles choses, et  d'ailleurs j'ai vraiment hâte de me remettre au boulot pour les prochains projets.   - Sur Onemic nous sommes des fans Absolus de Blu, les 2 morceaux avec lui sont excellents, comment s ’est faite la rencontre?   A la base c'est mon pote Phinydee qui m'a parlé de Blu, c'était en 2006. Il m'a envoyé un ou deux morceaux et m'a dit "écoute ce type". Pas longtemps après j'ai proposé au label japonais Subcontact de produire un maxi pour eux gratuitement si ils géraient les invités. C'était avant la sortie de Changes Of Atmosphere et Atmosphere Airlines et je me disais que ça serait cool de sortir un nouveau maxi pour préparer le terrain. Subcontact m'ont proposé d'inviter Aloe Blacc et Blu sur le maxi/EP et j'ai dit ok, c'est comme ça qu'on a fait notre premier morceau, "Mars". J'ai trouvé que Blu avait tué le truc, du coup pour Changes Of Atmosphere on s'est dit qu'on allait l'inviter à nouveau. C'est parti de là... Même chose pour Translation Lost !  
- Avec une alchimie pareille sur tes productions, y ’a t-il une chance de voir un album en commun?   Le vice-président de Fat Beats nous avait envoyé un email à moi et au management de Blu pour nous dire "faites un album ensemble !". C'était en 2009. Depuis on en a reparlé une ou deux fois. On a évoquée l'idée sans qu'il y ait rien de concret qui suive. Dès que j'ai un moment je voudrais lui balancer une beat tape qu'il ne pourra pas refuser (rire) - Jay Electropietricus serait elle une référence à Jay Electronica? (le morceau lui irait à merveille)   Yep, à Jay Elec et à sa ressemblance avec Michael Pietrus !   http://deladelaouai.free.fr/translationlost/press/pics/emusp.jpg- à l'écoute de Translation Lost, on ressent une vraie cohérence, musicalement je pense pouvoir dire que c'est même ton projet le plus abouti! j'aime beaucoup les interludes (il semblerait que tu sois fan d'Ascenseur Pour L’Échafaud) partages tu cet avis et dans quel état d'esprit as tu enregistré l'album ?   C'est un album qui s'est fait petit à petit, ça m'a pris un peu plus d'un an et demi. A chaque fois que je tombais sur un dialogue de film, un sample ou une idée qui pouvait coller au projet je la mettais de coté. C'est pour ça que ça a pris un moment. J'ai aussi pas mal fait évoluer les morceaux au fil des mois, ajouté des choses, changé les batteries plein de fois, modifié les sequences, même complètement remixé certains morceaux. J'essayais plein de choses différentes et je ne gardais que ce qui fonctionnait à mon sens. Je pense que c'est ce qui fait que le tout est cohérent, j'ai vraiment trié ce que je faisais pour ne garder que ce qui avait cette atmosphère particulière. Ensuite les interludes ont servi à relier le tout.   - Comment s’est fait le choix des autres collaborations? (Reach, Sowlie...)   Tout naturellement, au cas par cas... Par exemple, après avoir fait l'instru de Go On, je me suis dit que je verrais bien Reach dessus et je lui ait envoyé. Pour Kemizt, ça me semblait logique de l'inviter, comme on était déja en train de travailler sur un projet ensemble. A la base Sowlie était passée poser des vocaux sur Go On, que je n'ai finalement pas gardé (en fait tellement retravaillés qu'ils ressemblent plus à deux notes de synthé), et j'avais l'idée d'essayer quelques trucs sur Chunky Monkeying, ça s'est vraiment fait au feeling.  
- une sortie physique est elle prévue ?   Yep ! On y travaille, il y a eu une tonne de contretemps, notamment avec le label qui était supposé sortir l'album. Finalement ça va être 100% Drink Water Music, et distribué par Pusher.   - Comment t’étais venu l’idée de la tape Robert Glasper Beat Tape?   Dès ma première écoute de l'album "In My Element" de Robert Glasper, je me suis dit qu'il fallait que je le sample. J'entendais des boucles toutes les 20 secondes, et comme je ne me voyais pas vraiment sortir une dizaine de sons avec des samples de l'album et les placer sur des projets à droite à gauche, je me suis dit autant en faire un projet gratuit.. Et puis je trouvais ça cool comme challenge.   - Quelle pourrait-être la (les) collaborations idéale selon toi?   Il n'y en a pas vraiment, j'ai juste envie de travailler avec des gens talentueux.. J'espère avoir de belles surprises dans le futur. Pour parler des grands avec qui j'aimerais collaborer, il y en a un tas, Q-Tip, Jay-Z, Raphael Saadiq, Bilal, la liste est longue.. Mais ce n'est pas mon objectif premier de taffer avec eux, même si j'adorerais.. Je veux juste essayer de faire de la bonne musique, peu importe avec qui.   - Les derniers albums que tu as aimé?   The Archandroid de Janelle Monae, Teflon Don de Rick Ross, Double Booked de Robert Glasper, My Beautiful Dark Twisted Fantasy...   - Dernier concert?   Que j'ai aimé ou dernier concert tout court ? Mon dernier concert c'était DJ Premier à Sannois, pour lequel j'avais fait la première partie avec l'équipe de la ruche. En fait je dois avouer que j'avais pas prévu de rester pour son show, parce que les sets DJ c'est pas vraiment mon truc, mais il a bien fait le taf, je me suis pas ennuyé du tout. Le dernier concert qui m'ait mis une claque je pense que c'est The Robert Glasper Experiment et Pete Rock, leur tribute à Roy Ayers.   - D'autres projets dans un avenir plus ou moins proche, souhaites tu t'essayer à d'horizons musicaux ?   Le prochain projet va rester rap, c'est un album avec Kemizt, qui est invité sur le morceau "I Will" sur Translation Lost. Même si ça reste Hip-hop mon but c'est de tenter de nouvelles choses avec cet album. Ce ne sera pas un virage à 180 degrés mais je compte faire des prods comme je n'en ai jamais fait avant ! Et ensuite je ne sais pas vraiment encore, mais je suis très tenté de m'essayer à d'autres styles. Jazz, rock, house, classique.. peu importe à la limite.. c'est vraiment quelque chose qui me tente.   - Et à part la musique?   A part la musique, plein de choses et pas grand chose en même temps. J'ai une passion pour le poulet portugais et le soda au gingembre.   - Un mot pour les lecteurs de Onemic ?!   Merci d'avoir pris le temps de lire tout ça, et si vous voulez entendre mon travail visitez dela.bandcamp.com ------- Merci à Dela pour le temps accordé, et comptes sur nous pour parler de tes prochains projets!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Akram02 1328 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines