Magazine Culture

Enluminures en terre d'Islam entre abstraction et figuration

Publié le 10 mai 2011 par Ngmaestro
Manifestation

De , le mardi 10 mai 2011 à 18h09

couveture La figuration est-elle totalement exclue de l'art islamique ? Fourmillantes de personnages et de vie, les nombreuses miniatures qui ornent certains livres, semblent prouver le contraire. À travers quelque quatre-vingts prestigieux manuscrits arabes, persans et turcs, l'exposition illustre le paradoxe entre un art excluant toute représentation d'êtres animés et l'existence, dans les livres du monde islamique, de nombreuses miniatures.
À côté d'une esthétique commune édifiée autour du Coran et rejetant la figuration, coexistent, dans les textes littéraires, historiques et scientifiques de nombreuses représentations figurées. Même si elle ne fait pas l'objet d'un interdit explicite dans le Coran, l'image figurative est, dès l'origine, totalement exclue du domaine religieux.
Cette impossibilité va conduire à la formation d'un art original basé sur la calligraphie, l'entrelacs géométrique et l'arabesque qu'on retrouvera également dans le domaine du profane.
Exclue des sciences strictement religieuses, la figuration est restée limitée dans le monde arabe à l'illustration de textes scientifiques et à de très rares oeuvres littéraires comme les Maqamât d'al-Harîrî ou Kalila wa Dimna, fables animalières venues d'Inde.
Du fait sans doute de leurs origines culturelles différentes, Persans et Turcs élargirent le champ des oeuvres illustrées au domaine de l'histoire, de l'épopée et de la poésie.
Le Shâhnâmeh, grande épopée nationale iranienne en est le plus bel exemple. Dans certains contextes historiques, apparurent même des représentations d'ordre religieux en dehors du Coran et des sciences qui lui sont associées.
Corans, albums de calligraphie, textes d'astronomie ou d'astrologie, de pharmacopée ou de zoologie, grands textes littéraires, recueils de poésie, chroniques historiques et représentations religieuses témoignent au fil du parcours de la riche activité culturelle du monde islamique du VIIIe jusqu'au XIXe siècle. L'exposition qui comporte en outre cinq livres audiovisuels à feuilleter, s'ouvre sur un magnifique Coran andalou du XIVe siècle et se clôt sur l'image emblématique du Prophète chevauchant al-Burâq, sa monture fabuleuse.
Enluminures en terre d'Islam entre abstraction et figuration
7 juillet I 25 septembre 2011
BnF I Richelieu
Galerie Mansart
5, rue Vivienne, Paris IIe
Du mardi au samedi 10h > 19h
Dimanche 12h >19h
Fermeture lundi et jours fériés
Entrée : 7 euros, tarif réduit : 5 euros
Réservations FNAC au 0892 684 694 (0,34 euros TTC/mn) fnac.com
Commissariat
Annie Vernay-Nouri, conservateur au département des Manuscrits, BnF
Publication
Enluminures en terre d'Islam. Entre abstraction et figuration Annie Vernay-Nouri
19,6 x 24 cm, broché, 96 pages, 70 illustrations couleur
Prix : 23 euros
Légende et mention :
1 - Kalila wa Dimna, Egypte ou Syrie, milieu XIVe siècle. BnF, département des Manuscrits
.

Informations

Prix : N/A
Pages : N/A
ISBN : N/A
Contacter l'auteur : N/A
Extrait : N/A
Site de l'auteur :
N/A
A acheter sur :
N/A

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ngmaestro 2144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine