Magazine Finances

SKS Microfinance toujours dans la tourmente

Publié le 17 mai 2011 par Microfinance
Le titre SKS Microfinance, le plus gros acteur du secteur en Inde et le seul coté, est tombé en début de semaine dernière à 269 roupies (4,2 euros), contre 442 roupies une semaine plus tôt. Fin septembre 2010, l'action valait 1.490 roupies à Bombay, à son plus haut après une introduction en Bourse triomphale réalisée fin août à 1.088 roupies... Même si le titre s'est repris à 379 roupies vendredi dernier, la chute est spectaculaire.
SKS microfinance india
L'effondrement de la semaine dernière tient à l'annonce d'une perte de 11 millions d'euros au premier trimestre 2011, contre un bénéfice de 9,8 millions un an plus tôt. Sur la même période, le chiffre d'affaires a chuté de 39 % et les provisions ont été multipliées par sept. Dans la foulée, JP Morgan et Credit Suisse ont émis de sombres prévisions sur la firme.
Ces chiffres reflètent l'impact de la crise dans laquelle est plongé le secteur depuis l'automne, quand l'Andhra Pradesh, un gros État indien où la microfinance est particulièrement développée, a lancé une offensive contre ces établissements financiers qui prêtent des sommes de quelques dizaines ou quelques centaines d'euros aux plus pauvres. Les MFI (institutions de microfinance), estiment les autorités de l'Etat, prêtent à des taux usuraires, empilent les prêts à des ménages insolvables et poussent au suicide les malheureux incapables de rembourser. L’État a donc imposé une batterie de contraintes aux MFI qui a quasiment paralysé leur activité. Seulement 10 à 15 % des crédits en cours seraient actuellement remboursés par les emprunteurs.
Nouvel encadrement
Cette nouvelle crise intervient alors que la banque centrale indienne vient d'adopter des règles encadrant les MFI moins sévères que prévu. Par exemple, elle a décidé que les taux d'intérêt des microcrédits ne devraient pas dépasser 26 %, au lieu des 24 % envisagés. Elle a également réaffirmé que la microfinance faisait partie des « secteurs prioritaires » de l'économie, ce qui devrait faciliter la reprise de son financement par les banques, gelé depuis l'automne. Mais il faudra davantage d'efforts encore aux MFI pour surmonter la crise. Alors qu'une vague de consolidation est attendue, SKS Microfinance a annoncé vouloir lever de nouveaux capitaux et diversifier ses activités.
Sources : Les Échos

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Microfinance 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines