Magazine Culture

Sanctuaires ardents de Katherine Mosby

Par Mango
Sanctuaires ardents de Katherine Mosby J’avais déjà aimé le premier livre de Katherine Mosby traduit en français: «Sous le charme de Lilian Dawes». J’ai également pris beaucoup de plaisir à la lecture de «Sanctuaires ardents» qui est en réalité son premier livre.
Vienna est une jeune new-yorkaise, belle, intelligente, cultivée et particulièrement indépendante. Elle s’est installée avec ses enfants Willa et Elliott dans la grande maison de son mari, Willard Daniels, à Winsville, un village de Virginie où elle demeure l’étrangère, celle qui ne s’adapte pas. Quoi qu’elle fasse, elle déchaîne les commérages, les rancœurs  et les passions.  Ce qu’elle aime, ce sont  les arbres, les livres, les animaux sauvages et surtout son Pur-Sang, cadeau de mariage qu’elle ne sait pourtant pas monter.Son mari l’abandonne très vite, la laissant seule avec ses enfants, deux adorables sauvageons, tendres et curieux mais aussi incompris et peu appréciés qu’elle, en raison de leur trop grande liberté. Les sanctuaires sont des lieux de refuge sacré créés pour se ressourcer et Vienna et ses enfants en ont créés beaucoup, idéalement, dans cet endroit trop terre à terre où on les repousse mais "Est-ce, au ciel, un crime, d’aimer trop fort?"  (Alexander Pope, Phrase mise en exergue.)Malgré le sort qui s’acharne, ce n’est pas la tristesse qui s’est emparée de moi à la fin de ma lecture mais plutôt ce charme fou qui se dégage d’un récit infiniment attachant, comme le sont les personnages, cette sorte de grâce simple, tendre, précise et poétique à la fois qu’impose le  style de l’auteur.Ce livre rejoint un autre coup de cœur auquel j’ai beaucoup pensé durant ma lecture :"Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur" de Harper Lee. Ce qui n’est pas peu dire. Un beau livre vraiment. Tous les lecteurs blogueurs l'ont aimé et ils sont nombreux ICI. Je n'ai pas trouvé un seul avis un tant soit peu négatif. 
Sanctuaires ardents de Katherine Mosby, traduit de l'anglais par Cécile Arnaud, Quai Voltaire, 384 p. Titre original : Private Altars

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mango 1361 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines