Magazine Cinéma

Paul Blaisdell, le tâcheron des effets spéciaux

Publié le 17 mai 2011 par Olivier Walmacq

Paul_Blaisdell_It

Et oui, comme vous pouvez le constater, depuis le début de son existence malheureuse sur la Toile, Naveton Cinéma aborde quelques films de science fiction nanardeux des années 50.
Ce sont pour la plupart des oeuvres méconnues, et confinées dans l'oubli. Cette petite introduction me permet de vous présenter un artisan sympathique, responsable de certains extraterrestres poisseux, j'ai nommé Paul Blaisdell.

SaucerMencolor

Paul Blaisdell est né le 21 juillet 1927. Il est mort le 10 juillet 1983. Malgré une courte filmographie, cet homme est une légende.
Il va largement apporter sa contribution et sa touche bien particulière au cinéma Bis, et donc à quelques films de science fiction des années 50.
Concepteur des effets spéciaux, certains réalisateurs (notamment Roger Corman ou encore Edward L. Cahn) feront appel à lui pour créer des monstres terrifiants.

beast_with_a_million_eyes

C'est ainsi que Paul Blaisdell proposera quelques créatures absolument risibles et ridicules. D'ailleurs, un rumeur dira que Paul Blaisdell était capable de vous sculpter un monstre ou de fabriquer un costume en une nuit.
On n'en doute absolument pas ! En effet, cet artisan du cinéma bis faisait preuve d'une imagination débordante dès qu'il s'agissait de proposer un extraterrestre moisi.

It_The_Terror_From_Beyond_Space03

Entre 1956 et 1959, le cinéma de science fiction fauché fera donc appel à ses talents nanardeux. On compte de nombreux films: Not of this Earth, It ! The Terror from beyond Space, The She Creature, L'araignée-vampire, attack of the puppet people, The Amazing colossal Man, Invasion of the Saucer-Men, The day the World ended, The Beast with a million eyes... et j'en oublie !

invasion

Pourtant, en 1956, lorsque Roger Corman lui propose de créer le costume de l'extraterrestre malade de It conquered the World, Paul Blaisdell a pour ambition de proposer le monstre le plus terrible de toute l'histoire du cinéma.
Lors de la première du film dans les salles obscures, Blaisdell est persuadé que son monstre va effrayer le public et provoquer des cris de terreur.
La créature en question dévoilera son visage à la fin du film. Pourtant, dans la salle, ce sont des hurlements de rire qui se font entendre.

it_conquered_the_wordl

L'extraterrestre moisi dans It conquered The World...

Paul Blaisdell plongera alors dans la dépression mais rebondira très vite en proposant d'autres monstres infâmes.
Voilà donc un artisan sympathique, visiblement capable de faire le fond de son grenier pour créer quelques extraterrestres abominables.
Rien que pour ça, respect !

Alice In Oliver


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines