Magazine Cinéma

Paranormal Entity

Publié le 17 mai 2011 par Olivier Walmacq

paranormal_entity_movie

genre: horreur (interdit aux - 12 ans)
année: 2009
durée: 1h25

l'histoire: Samantha, son grand-frère Thomas et leur mère Ellen sont une famille qui vient de perdre leur père il y a un an. Ellen essaie de rentrer en contact avec son mari. La famille Finley esy alors confrontée à un démon particulièrement agressif.

la critique d'Alice In Oliver:

Bande de petits veinards ! Depuis quelques semaines déjà, Naveton Cinéma vous propose quelques nanars made in Asylum, une société de production qui reprend les plus grands succès de ces dernières années, en changeant juste un peu l'intitulé.
De Transmorphers à Mega Piranha, en passant par The Terminators, le but d'Asylum est évidemment de jouer sur les films bankable du moment.
Pour ceux qui n'auraient pas fait le rapprochement, Paranormal Entity, réalisé par Shane Van Dyke en 2009, joue évidemment sur le phénomène Paranormal Activity.
En résumé, comment réaliser un film pourri avec zéro tune et cartonner au box office ? Eron Peli l'a bien compris et son long-métrage risque de donner lieu à une véritable saga, Paranormal Activity 2 étant sorti l'année dernière.
Il n'y avait donc pas de raison pour qu'Asylum ne vienne pas fourrer son nez dans ce genre de production foireuse, en proposant leur Paranormal Activity à eux.
D'ailleurs, Asylum commet l'exploit de réaliser un film encore plus fauché que celui d'Eron Peli ! Après, la recette est la même.
On joue ici sur les clichés habituels: la mention histoire vraie, le côté documentaire et des événements étranges qui sont filmés par une caméra.

Toutefois, Paranormal Entity se révèle encore plus nanardeux que son modèle. Certes, il ne se passait pas grand chose dans le film original. Mais là, en l'occurrence, il ne se passe strictement rien !
Mais alors, que dalle, hein ! En résumé, n'importe quel imbécile heureux aurait pu réaliser Paranormal Entity.
Pour cela, c'est simple, prenez une maison un peu glauque, une caméra, deux ou trois amis pour jouer votre soeur et votre mère.
Ensuite, prenez un complice pour faire claquer des portes et sonner le téléphone. A cela, rajoutez une jeune femme en rut poussant des cris hystériques, et vous obtenez Paranormal Entity !
Bien sûr, dit comme cela, Paranormal Entity a l'air amusant à regarder. Le seul problème, c'est qu'Asylum propose peu ou prou le même film, d'où une production horrifique pénible, ennuyeuse et honteuse.
On finirait presque par regretter Paranormal Activity (je sais, j'exagère un peu...) !

Note:

caca_0


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines