Magazine Bien-être

App Store : vous n’êtes pas seul !

Publié le 12 avril 2011 par 10h11 @actionmiroir
Pour le mois d’avril, Actionmiroir vous propose quelques conseils pour vous aider à valoriser votre application mobile lorsque vous envisagez de la déployer sur le marché.
App Store, Android Market, comment faire la différence sur ces marchés de plus en plus saturés et de plus en plus complexes ? Êtes-vous réellement seul sur votre nouveau service ? Quel chemin devez-vous prendre pour éviter les pièges et la concurrence ?App Store : vous n’êtes pas seul !Mix mediaLorsque vous décidez de créer votre application, vous devez utiliser vos acquis et capitaliser dessus pour promouvoir votre nouveau service.
Le site internet est une priorité pour démarrer l’acquisition de votre app. Pensez à proposer un lien vers le téléchargement de votre application sur votre version de site web mobile. Si vous investissez dans une application, elle doit servir l’image de votre entreprise comme de vos supports web.  Il n’y a rien de pire que d’avoir un site internet inadapté à la mobilité et qui ne propose pas de lien vers une app mobile alors que vous avez fait l’effort de développer cette application.
La newsletter doit être mise à contribution. Vous devez annoncer la naissance de votre application à tous vos clients. Vous pouvez même en amont, si vous avez un fichier de clients privilégiés (et technophiles de préférence), leur proposer de tester l’application en tant que “membre privé” ou “VIP Group”. L’objectif : les intégrer dans le projet, obtenir leur feed-back et les réunir autour d’un projet commun. Si l’application apporte une plus value, vos clients seront satisfaits de votre travail et feront votre communication. Ils deviennent vos “commerciaux” (1).
Tous les moyens sont bons pour capitaliser sur les supports print & web pour lancer une application. La carte de visite peut devenir un bon atout à l’acquisition de votre app.
Comment faire ? Il suffit de faire imprimer au dos un flash-code qui renvoie directement vers le lien iTunes Store de votre app. Le flash-code n’est pas l’argument de vente le plus sexy, mais il est terriblement efficace. Les gens sont curieux de savoir ce qui se cache derrière votre flash-code. Enfin vous touchez directement votre cible, car si votre client est capable de lire le flash-code, c’est qu’il dispose d’un smarpthone et qu’il est apte à accueillir votre application sur son dashboard. 

Be found
Avant de penser à faire de l’acquisition, il faut que l’application soit visible lorsqu’une personne souhaite la trouver. Assurez-vous que votre application arrive dans les premiers liens proposés par les moteurs de recherche. N’hésitez pas à utiliser les SEO (Search engine Optimization) pour les pages de votre site internet qui font la promotion de votre application.
Vous n’avez pas de site internet ? Vous ne respectez pas les standards et les attentes des consommateurs. Surtout si votre application est payante, le consommateur souhaite être rassuré : vous investissez plusieurs milliers d’euros dans le développement de l’app, pensez à faire au minimum une page web simple et efficace qui vente les mérites de votre service. Un lourd travail de rédaction commence…

Be precise
Dans votre application, dans la release App Store comme sur votre site internet vitrine : le “wording” doit être précis. Vous ne faites pas tout et n’importe quoi, votre cible doit comprendre en une phrase ce que fait l’application, à quoi elle sert et quelle est sa valeur ajoutée. Lorsque vous parlez de votre app, vous développez un pitch : plus vous êtes précis et rigoureux sur le pitch, plus votre auditoire sera prêt à investir et à miser sur votre service plutôt que sur celui du concurrent. Le pitch doit être le plus simple possible et le plus compréhensible possible. Prenez l’exemple du site internet Bwin. Un pitch ultra minimaliste, mais qui fonctionne ( je suis persuadé que vous savez que Bwin c’est “sport, poker”).
Pour vous aider dans la rédaction de ce pitch, l’idéal est de faire au préalable une veille concurrentielle, analyser les pitchs concurrents et éplucher les études du secteur que vous recherchez. Par la suite, faites un brief des besoins avec vos principaux clients (même objectif que dans (1) ) et définissez les mots clés avec lesquels vous rentrerez sur le marché.

Make your app better and more intuitive
Vous connaissez votre marché, vous maîtrisez votre stratégie de communication et vous avez défini les fonctionnalités de votre application. Pensez maintenant à l’ergonomie. Lorsque vous lancez votre app, vous serez, dans 99% des cas, confronté à une app gratuite qui propose une partie du service que vous proposez. Beaucoup se demandent comment battre cette typologie de concurrent… Commencez par travailler le design, si vous souhaitez que votre utilisateur passe du temps sur votre application et qu’il ait envie de la montrer et de la partager avec ses amis, elle doit donner envie, être belle et surtout intuitive. Ne cherchez pas à réinventer la roue et à faire quelque chose de complexe, faites simple, mais intuitif et beau. Pour cela, Actionmiroir vous conseille de passer par des sociétés de développement qui utilisent un graphiste spécialisé dans ce secteur, un passionné, un fou du détail. Si votre application est originale dans sa forme comme dans son fond : vous obtiendrez plus facilement de retours web et votre service devient “viral”.

Be Viral
Faites parler de vous ! Vous ne pouvez pas envisager percer sur l’App Store sans le soutien des médias de l’internet. Définissez trois forces et communiquez dessus. Pas plus, pas moins. Il ne faut pas noyer d’informations, simplement montrer que vous êtes à la pointe sur ce que vous faites. Expliquez non seulement pourquoi vous le faites, mais aussi comment. Valoriser votre service innovant (plus value par rapport aux concurrents – pitch – le comment), votre expertise et expérience sur le marché (vos anciens travaux – life story – le pourquoi) et valoriser votre parti pris graphique (design – ergonomie – newsletter). Comme pour tout fonctionnement humain, il vous faudra d’abord offrir pour recevoir. Vous jetterez beaucoup de pavés dans la mer, mais c’est à force de travail propre et d’une précision chirurgicale que vous arriverez à gagner la légitimité des médias et que vous obtiendrez des retours. Les courbes de développement de service numérique sont exponentielles, mais avant d’obtenir ce “buzz” tant attendu, une logique de travail continue, organisée et réfléchie est indispensable. La viralité sur les réseaux n’est pas le fruit du hasard, simplement le fruit du travail.

App Store : vous n’êtes pas seul !
Offer some technical support
Si vous suivez nos conseils, votre application est simple et ne doit pas nécessiter d’explications au départ pour l’utilisateur. Si c’est le cas, il y a un problème ! Cependant, tout le monde n’est pas un féru du smartphone et beaucoup ont besoin (en plus ils adorent) d’être accompagnés dans la découverte d’un nouveau produit. Une question sans réponse, une application incompréhensible : c’est de suite un commentaire négatif sur l’App Store et un utilisateur de perdu en moins de 24 heures. Pour éviter que ce phénomène s’amplifie, pensez à faire une mise à jour 30 jours après la sortie de votre application en fonction des feed-back utilisateurs. Elle vous permettra, en plus, de communiquer gratuitement sur vos utilisateurs : sorte de piqûre de rappel. À côté de votre seringue, répondez à toutes les sollicitations, même les plus basiques. L’utilisateur vous paraît niais ? Ne pensez pas de la sorte, il utilise votre service et vous fait confiance, répondez-lui même si la question vous paraît des plus enfantines. Enfin, préparez une FAQ disponible sur votre application (après la mise à jour des 30 jours – feed-back) ainsi que sur votre site internet. Vous pouvez aller plus loin en proposant une vidéo explicative de votre service qui améliorer la viralité de votre produit et rassure le consommateur. Encore une fois, votre travail de wording (Cf Be precise) doit être extrêmement précis pour maximiser l’efficacité des 30 secondes voir de la minute de vidéo.
Arriver à récupérer un utilisateur déçu n’est pas chose simple, mais le laisser perdu est la plus grosse erreur que vous puissiez faire : il deviendra le commercial de vos concurrents. 

N’oubliez pas que pour percer sur le marché des apps, il faut avoir une démarche de qualité globale. Vous pouvez passer des étapes, faire ça rapidement parce que vous êtes sur d’avoir la meilleure idée du monde : vous réaliserez à coup sûr des économies, mais des économies de bouts de chandelles. Lorsque la réalité du marché et les concurrents organisés arrivent, il est parfois bon d’avoir pensé à tous pour ne pas décevoir son utilisateur et ne pas perdre d’argent…

Il existe beaucoup d’autres techniques pour améliorer la qualité, la visibilité et pour définir le prix de son app. Nous vous livrons ici quelques pistes qui vous permettront de progresser. Nous reviendrons durant le mois de mai sur un nouvel article qui abordera la question du modèle économique des applications mobiles (free or paid), la construction d’une communauté, ou encore la mise en place de communication ciblée pour les utilisateurs (mails, newsletter, release…).

Sources :

iPhone & iPad apps – secrets to selling your iPhone and iPad Apps – Jeffrey Hugues
Getting Real – 37 Signals
Working experience – Wopata
Working experience – 10h11

Crédit photo : Antoine Evrard – FlickR


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


10h11 237 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte