Magazine Culture

Faustine Seilman, The man who said no: pas encore interdit de fumer dans les clips

Publié le 08 février 2008 par Croytaque

Qu'est-ce qu'ils sont tristes les jeunes gens des beaux quartiers, mais ça le fait pour la chansonnette et pour le clip (de Jérôme de Missolz), statisme et mouvements mesurés, consomption organisée de clope sur une fixité où la voix qu'assouplit sans assoupir la voix de mademoiselle, des croisements virtuels de regards qui s'enfoncent dans le tien, spectateur égaré qui dit yes. Faustine Seilman ou Faustine Seilman Orchestra, c'est un peu pareil, c'est toujours l'album Silent Valley, toujours des p'tits Natais qui ne font pas de chanson sur Nantes, non, faut toujours la demander à Beirut:

( L'Oreille en effervescence était passée par là.)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (2)

Par totoro
posté le 16 mars à 14:06
Signaler un abus

interview de faustine seilman , bon visionnage !

http://www.dailymotion.com/tardigradepictures/video/x4a66w13-faustine-seilman-linterviewcreation

A propos de l’auteur


Croytaque 22 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines