Magazine Education

Le mystère de L’Autorité

Publié le 24 mai 2011 par Veille-Education

Hanna Arendt conclut dans La Crise de l’Autorité, en 1972 : « Il faut se résoudre à ce qu’il y ait un mystère de l’autorité. » Or, à l’Observatoire du Laxisme à l’Ecole, depuis plusieurs années, nous ne cessons de réclamer le retour de l’autorité, au collège notamment ; le rappel de son étymologie : Auctoritas<="" nous="" et="" »="" «="" =="" intrigue="" »,="">

Faisons fi tout d’abord d’une évidence que ne veulent voir les Ponce Pilate qui gouvernent notre Education Nationale depuis des décennies : ceux-ci ne cessent de se dérober devant leurs responsabilités alors que l’Autorité procède avant tout d’eux-mêmes, elle est hiérarchique, administrative, englobante, enveloppante, elle rassure l’élève. C’est en cela qu’on lui adjoint souvent l’adjectif « bienveillante ».

Elle va de soi. Elle est même tautologique, « c’est comme ça, c’est pas autrement ! » Hanna Arendt précise à juste titre : « Là où on a recours a des arguments, l’autorité est laissée de côté. » Elle met d’ailleurs sur le même plan- celui de l’inefficacité- le babil moralisateur et l’emploi de la force. L’autorité ne se discute pas, ne s’invoque pas, ne se proclame pas comme l’avait fait, sous forme de slogan, un ministre un peu bénet, juste bon pour la fête de la musique :« Le respect, ça change l’école ! ». Elle s’impose tout naturellement pour le bien-être et le bien-apprendre des élèves. C’est même elle, pensions-nous, qui ferait la réputation d’un établissement désormais autonome, avec un « chef » enfin responsable.

Confessons-le, le tableau est un peu idyllique ; il demande en tous cas du courage. Les hautes sphères pédagogiques, tremblotantes, ne veulent pas « heurter », contrairement à la vox populi qui souhaite de l’ordre.Ainsi, pour deux sondages (Le Parisien et le Figaro ), 80% des Français sont favorables à l’uniforme à l’école. Mais les couards de gauche ou de droite qui nous dirigent n’osent pas. Peur des médias, peur des « jeunes dans la rue »…Convaincus que « les moeurs ont évolué ». Et si c’était bien plutôt la police de la pensée, des arrières pensées, voire du non dit inconscient, qui s’était perfectionné ? Le politiquement correct, qui façonne jusqu’aux comportements ? Il semble très virulent, pas seulement au ministère, à l’école aussi…
Lire la suite


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Veille-Education 270 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines