Magazine Cinéma

Moi, Michel G, Milliardaire, Maître du monde

Publié le 24 mai 2011 par Cinephileamateur
L'affiche du film
De : Stéphane Kazandjian.
Avec : François Xavier-Demaison, Laurent Lafitte, Guy Bedos, Laurence Arne, Xavier de Guillebon, Alain Doutey, Patrick Bouchitey, Gauthier de Fauconval...
Genre : Comédie.
Origine : France.
Durée : 1 heure 27.
Date de sortie : 27 avril 2011.
Synopsis : Homme d'affaires à succès, symbole d'un capitalisme moderne et décomplexé, Michel Ganiant a tout : l'argent, le pouvoir, l'amour. Et il veut que ça se sache.
Alors qu'il s'apprête à réaliser le "coup" de sa carrière, il accepte de se laisser suivre par la caméra de Joseph Klein, journaliste impertinent et engagé. Ce devait être une ode au génie du grand homme. Ce sera un voyage sidérant et jubilatoire dans les coulisses du business et la vie des riches et puissants.
Bienvenue dans le monde de Michel Ganiant. Pas de bol, c'est aussi le vôtre...
3,5
C’est vraiment le tandem François-Xavier Demaison – Laurent Lafitte qui m’as poussé à aller voir en salles "Moi, Michel G, Milliardaire, Maître du monde" . Je ne savais pas trop à quoi m’attendre et j’ai plutôt bien aimé ce faux documentaire qui plonge dans le monde du capitalisme. Entre humour et moment plus "sérieux", le fil entre fiction et réalité est parfois très fin et c’est ce qui rend les propos de ce film encore plus fort. Sans jamais se prendre au sérieux, le film tape là où ça fait mal et tout en nous divertissant, il réussit à la fois à nous faire réfléchir tout en nous inquiétant. Toujours d’actualité, l’intrigue réussi à viser juste et même à être involontairement drôle et troublant lorsqu’il évoque la direction du FMI (l’affaire DSK n’ayant pas encore eu lieu lors du tournage de ce film ;-) ). Clouant au pilori un système que le film dénonce, je regrette juste qu’il n’ait pas été plus loin lorsqu’il va dans l’auto-critique vis à vis du journaliste qui de son côté ne fait que dénoncer sans jamais rien proposer pour changer les choses et s’offusque lorsqu’on l’utilise alors que de son côté il fait exactement la même chose. Le parti pris est assumé mais quelques passages me laisse toutefois pensé qu’il aurait gagné en force et en profondeur avec plus d’acidité dans le traitement des deux protagonistes.
Le duo François-Xavier Demaison – Laurent Lafitte est en tout cas très bon. Chacun joue avec les clichés de son rôle tout en s’appropriant à merveille son personnage. Que ce soit dans la gestuelle, les mimiques ou la façon de lancer les différentes répliques, ce duo est efficace et parfaitement crédible. Les seconds rôles sont eux aussi très bon comme Guy Bedos que je suis pourtant loin d’apprécier en temps normal ou encore Laurence Arne que j’ai pris beaucoup de plaisir à revoir après "L’amour c’est mieux à deux". Petite mention aussi pour Alain Doutey qui m’as bien fait rire également et dont j’ai aimé la présence à l’écran même si on le vois peu tout comme Patrick Bouchitey.
La mise en scène est sympathique avec ce côté faux documentaire qui fait qu’on est pas déstabilisé par les propos ni la façon de narrer cette histoire tandis que j’ai bien apprécié le découpage par chapitre qui est fait de façon intelligente, constructive et très logique. La musique du film emballe bien l’ensemble.
Pour résumé, "Moi, Michel G, Milliardaire, Maître du monde" est un film que j’ai bien aimé. Il possède quelques temps morts par moments mais derrière ses allures de divertissements classiques il m’as offert je trouve une vision intéressante du capitalisme qui malgré les clichés fait assez froid dans le dos quand on voit comment le système fonctionne. Dommage qu’il n’ai pas été aussi acide avec le journaliste mais en tout cas j’ai passé un bon moment devant ce film.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cinephileamateur 3469 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines