Magazine Côté Femmes

Allaitement et morsure: bébé mord! Que faire?

Publié le 31 mai 2011 par Sibellia @Sibellia

On ne peut pas mordre en tétant

Il est en effet impossible à l’enfant de mordre en même temps qu’il tète. Le mamelon de la mère est normalement au fond de sa bouche. Sa langue recouvre la gencive inférieure, et s’interpose donc entre les dents du bas et le sein. Le mamelon étant appliqué contre le palais, les dents supérieures ne font que toucher l’aréole. Quand il tète, le bébé n’appuie pas réellement les dents sur le sein, pas plus qu’il ne les appuie ni ne se mord quand il suce son pouce.

S’il mord, c’est qu’il n’est pas en train de téter. Les morsures se produisent généralement au moment de la mise au sein, pendant une pause en cours de tétée, ou à la fin de la tétée.

Prévenir les morsures

Quelques précautions permettent d’éviter qu’un épisode de morsure ne se transforme en un réel problème.

Apprendre à reconnaître la fin de la tétée, quand le bébé n’est plus très intéressé, et l’enlever du sein avant qu’il ait eu une chance de mordre. Pour cela, apprendre à détecter la tension dans les mâchoires qui précède juste la morsure.

Prêter attention à ce que le bébé soit bien mis au sein en début de tétée, attendre qu’il ouvre grand la bouche. Précautions qu’on a prises dans les débuts de l’allaitement, et qu’on a sans doute oubliées depuis.

Donner beaucoup d’attention au bébé pendant qu’il tète, car certains mordent pour attirer l’attention d’une mère trop occupée à autre chose (lecture, télévision, téléphone).

Si le bébé s’endort en tétant, insérer un doigt au coin de ses lèvres avant de lui enlever le mamelon de la bouche. De la sorte, si le bébé mord de façon réflexe, c’est le doigt qui sera mordu et non le sein.

Ne pas forcer le bébé à téter s’il n’en a pas ou plus envie. Un enfant plus âgé peut mordre pour montrer à sa mère qu’il ne veut plus téter.

En cas de morsure : Que faire si malgré ces précautions, la mère est mordue ?

Surtout ne pas essayer de tirer le mamelon de la bouche du bébé : cela ne ferait qu’empirer les choses. Au contraire, rapprocher le plus possible le bébé et le serrer contre le sein l’encouragera à lâcher le mamelon… pour respirer !

La réponse instinctive d’une mère en cas de morsure est de crier et de sursauter. La plupart des bébés vont réagir en lâchant instantanément le sein, et comprendront que mordre n’est pas une chose à faire (au départ, le bébé ne sait évidemment pas que mordre fait mal à sa mère !).

Quelques-uns seront tellement bouleversés qu’ils n’oseront plus téter du tout, entamant une véritable “grève de la tétée” (à ne pas confondre avec un sevrage spontané). Il faudra parfois beaucoup de patience pour faire comprendre au bébé qu’il a toujours le “droit” de téter. D’où l’intérêt de rester modérée dans ses réactions… dans la mesure du possible ! (Réagir à l’opposé en riant et en rentrant dans le jeu de l’enfant, n’est pas non plus un bon plan !)

Mais que les mères se rassurent. Beaucoup de bébés ne mordent jamais. Et ceux qui le font s’arrêtent très vite si la mère, après leur avoir fait lâcher le sein, leur explique fermement qu’il n’est pas question qu’ils recommencent… et leur offre quelque chose à mordre à la place !

Autres sources possibles de confusion: La confusion sein/tétine

L’exemple typique des problèmes de succion iatrogènes est celui de la confusion sein/tétine.

Les biberons et les tétines semblent tellement faire partie intégrante de la vie des enfants de nos sociétés occidentales, que peu de personnes (à commencer par les professionnels de santé) sont prêtes à admettre qu’ils puissent être nuisibles et compromettre le démarrage de l’allaitement.

Pourtant, un grand nombre de bébés, sans doute une majorité, sont déroutés s’ils doivent téter une tétine en plus du sein pendant les trois à quatre semaines qui suivent la naissance. Pour certains bébés, il faudra une semaine avant qu’ils présentent des signes de confusion. Pour d’autres, un ou deux biberons (ou autres tétines, par exemple des bouts de sein en silicone) suffiront pour provoquer des problèmes.>/p>

En effet, quand un bébé nourri au sein tète au biberon de la façon décrite plus haut, il est immédiatement submergé par un flot de liquide. Cela l’oblige à ralentir l’écoulement du lait avec sa langue pour éviter de suffoquer. Ses lèvres se serrent sur la tétine rigide, et ses mâchoires n’ont rien à faire. Le lait coule immédiatement sans qu’il ait à attendre un réflexe d’éjection.

Si ensuite, il se met à téter le sein de la même façon (langue au bout du mamelon au lieu d’être sous le sein, gencives pincées sur le mamelon), il n’obtient pas grand chose et il risque fort de provoquer des douleurs de mamelons.

Dernier rappel: comment faire lâcher le sein à bébé pendant la tétée

Lorsque bébé tète encore mais semble prêt à mordre, n’éloignez pas bébé de vous mais insérer un doigt à la commissure de ses lèvres, entre ses gencives. Cela vous permettra de rompre la succion instantanément!

Sources:

|


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sibellia 129 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog