Magazine Culture

Joli coeur - Valérie Mazeau

Par Marylinm

couve_joli_coeur
Quatrième de couverture :
Apolline est libraire à mi-temps, donne quelques cours de piano, aime passionnément les livres, la musique et son mari. Mais un jour, son bien-aimé ne revient pas. Peut-elle se relever de son chagrin d'amour ?
Le coeur a-t-il des ressources infinies au point de s'émouvoir encore, même après avoir été coupé en deux ?
Mon avis :
Avant la réception de ce livre, quand j'ai su que je le recevrais, je suis allée visiter le site Internet de son auteur (communiqué par l'équipe Les Agents Littéraires). J'ai découvert une femme un brin originale (dans le bon sens !) qui a choisi d'inventer de nouveaux genres littéraires parmi lesquels le roman-bonbon, le roman-culotte, le roman-quizz et le roman-coeur. Le livre que j'ai lu s'inscrit bien sûr dans ce dernier. Rien qu'à la visite de cette petite vitrine, l'envie de découvrir une histoire et une écriture s'est rapidement fait sentir ! Mais quand j'ai lu les premières lignes du livre, j'ai su que c'était encore mieux que ce j'avais pensé. Et pourtant, un livre de 60 pages, c'est assez étrange. Je n'ai pas l'habitude et cela me rend perplexe un livre si court qui ne soit pas une nouvelle. Dans ce cas précis, à la fin de ma lecture, j'ai compris que l'histoire ne pouvait pas être plus longue. Elle se déguste comme une gourmandise.
Mais qu'est-ce qui a rendu cette histoire si particulière pour moi ? Tout, en fait. L'histoire d'amour, si joliment d'écrite et en même temps qui reste tellement vague. On connaît peu, comme un survol, le personnage principal, Apolline. Et pourtant on ne pourrait pas être plus proche d'elle car le narrateur de ce roman, c'est son coeur. Le coeur au sens organe, mais organe personnifié, comme l'est le cerveau, les autres coeurs, le piano et la petite banquette du piano. Le cerveau représente la raison, le coeur la passion, l'amour, le sentiment. Pour faire simple, le roman montre l'opposition entre la raison d'une personne et ses sentiments. Notamment dans le cas d'une rupture amoureuse.
Déjà, l'histoire est très belle et empreinte d'humour. Mais que dire de l'écriture, du langage ? Sublime ! Des métaphores, des adjectifs qui embellissent chaque mot. Les couleurs et les fleurs sont utilisées très souvent pour décrire ce que ressent le coeur. Ce dernier use au contraire de termes plutôt mécaniques pour parler du cerveau, l'organe avec qui il est si souvent en conflit. Cela donne au récit un ton poétique, accentué par l'effet chantant de certaines descriptions. A vrai dire, je n'ai jamais eu ce sentiment en lisant quoi que ce soit d'autre. C'était juste une très belle expérience de lecture. Merci à Valérie Mazeau, vraiment.
Citation : "Je suis un coeur coquelicot, déclicat, gourmand de poésie, gorgé d'un jus de tendresse. Je m'épanouis parmi les framboises qui se mirent aux perles de rosée, les cerises écoutant les rêves aux oreilles des enfants, les fraises sauvages blotties dans les bois dormants. Rien à voir avec ce cerveau, de l'électroménager inoxydable, frigorifiant, de la machine à penser implacable.", p.15.
Note : 5/5 et un réel coup de coeur.
Remerciements : Quelle belle découverte ! Un grand merci à la Team Les Agents Littéraires ainsi qu'à l'auteur Valérie Mazeau qui mérite tellement d'être connue !
agents_litt
Le site de Valérie Mazeau


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marylinm 209 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines