Magazine Médias

Contamination : la souche de la bactérie tueuse aurait été identifiée

Publié le 02 juin 2011 par Copeau @Contrepoints

L’agence européenne de sécurité alimentaire annonce ce jeudi avoir identifié la souche de la bactérie Eceh. Si elle se confirme, cette information devrait permettre aux autorités de reprendre le contrôle d’une situation qui semblait les désorienter.
Alors que la bactérie tueuse, E.coli 0104, a fait une nouvelle victime (la 17ème) en Allemagne mercredi, foyer de la contamination et que le concombre espagnol semble aujourd’hui disculpé, ainsi que les autres produits espagnols selon les dernières analyses, la Russie a décidé d’interdire jeudi l’importation des légumes frais en provenance de tous les pays de l’Union européenne.

Contamination : la souche de la bactérie tueuse aurait été identifiée
Pendant ce temps, des scientifiques français qui travaillent en collaboration avec leurs collègues allemands continuent leurs investigations pour découvrir l’origine de la contamination, toujours inconnue. Si la région de Hambourg semble être le foyer de contamination et le point de départ de la propagation de l’épidémie, on ne sait pas quand et comment la contamination s’est opérée. Cette bactérie E.Coli, qui provoque des diarrhées hémorragiques pouvant entraîner des troubles rénaux très graves (syndrome hémolytique et urémique, SHU)  est présente dans le tube digestif des bovins dont les déjections peuvent éventuellement contaminer l’eau d’irrigation des légumes.

La contamination atteint le Royaume-Uni. Sept cas de contamination par la bactérie E.coli, ayant tous un lien avec l’Allemagne, ont été répertoriés au Royaume-Uni, a annoncé jeudi l’Agence nationale de protection de la santé. Trois des personnes contaminées sont des Britanniques ayant séjourné récemment en Allemagne, les quatre autres sont des ressortissants allemands actuellement au Royaume-Uni, a précisé l’agence dans un communiqué.

La Russie sommée de s’expliquer. La Commission européenne va demander à la Russie des explications sur l’embargo annoncé sur les légumes frais des pays de l’Union européenne en raison de l’épidémie de diarrhées mortelles, mesure qualifiée jeudi par Bruxelles de «disproportionnée». «C’est disproportionné», a déclaré Frédéric Vincent, un porte-parole de la Commission européenne pour les questions de santé publique. «La Commission va écrire aux autorités russes pour demander des explications. Cela représente entre 3 et 4 milliards d’euros de produits européens exportés chaque année, le premier produit étant des pommes», a-t-il ajouté.

Les produits espagnols hors de cause. Selon les analyses réalisées en Espagne, il n’y a pas le «moindre indice» d’une implication de produits espagnols dans l’épidémie de diarrhée mortelle en Allemagne, a affirmé jeudi le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero. Ce dernier a également annoncé que son pays demanderait «un dédommagement» pour le préjudice subi par son agriculture.

Plus de 2000 malades en Allemagne. Ce jeudi, l’épidémie continue à prend de l’ampleur outre-Rhin, où plus de 2000 malades sont aujourd’hui recensés. Hambourg compterait à elle seule environ 700 cas et les hôpitaux ont lancé un appel aux dons de sang. Dix-sept personnes ont trouvé la mort (16 en Allemagne et une en Suède) et des cas de contamination continuent à être signalés un peu partout en Europe, certains cas auraient même été recensés jusqu’aux Etats-Unis. Tous les malades ont apparemment transité par l’Allemagne.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Copeau 583999 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte