Magazine Afrique

Lions Indomptables; Alexandre Song chassé du groupe

Publié le 03 juin 2011 par 237online @237online
é’é’’éà’ôéééé’îé’éé’éé«»’
Le milieu de terrain d’Arsenal a refusé de serrer la main de Samuel Eto’o, le capitaine de l’équipe nationale, lundi dernier, à l’hôtel Mont-Fébé de Yaoundé. La séance d’entraînement des Lions Indomptables hier au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé s’est déroulée sans Alexandre Song.

Raison : il fallait que le milieu d’Arsenal soit écarté « pour que le groupe soit assaini », apprend-on d’un

membre du staff technique. Ceux qui pensaient qu’il n’existe plus de conflit entre les joueurs de cette équipe  devront attendre, car, selon nos sources, la mise à l’écart d’Alexandre Song (une décision de Javier Clemente, l’entraîneur des Lions, et des autres membres de l’encadrement technique) est une fois de plus due à ses différends avec Samuel Eto’o.

Cette fois, il ne s’agit pas de rumeurs sur une dispute entre les deux joueurs comme ce fut le cas lors de la dernière Coupe du Monde en Afrique du Sud, mais d’un « manque de politesse » de la part d’Alexandre Song envers Eto’o.
Les faits remontent à lundi soir à l’hôtel Mont-Fébé de Yaoundé, où sont logés les Lions. Au huitième étage de l’hôtel, tous les joueurs s’étaient réunis devant la chambre du Dr Aboubakar Sidiki, le médecin, et attendaient de se faire consulter. C’est à ce moment que, venant de Milan en Italie, Samuel Eto’o a rejoint le groupe, coiffé d’une casquette. Après des accolades avec Abouna Ndzana, André Ndame Ndame et Devaloix Ngako, le capitaine des Lions s’est dirigé vers un autre groupe de joueurs composé de Stéphane Mbia, Nicolas Nkoulou, Benjamin Moukandjo et Alexandre Song.

L’attaquant de l’Inter Milan a salué les trois premiers, mais au moment de faire pareil avec Song, le neveu de l’ancien capitaine des Lions lui a tourné le dos, refusant la main tendue, raconte notre source, qui était présente sur les lieux. Le geste a irrité Eto’o, qui est tout de suite descendu chercher Javier Clemente. Mais ce dernier n’aurait pas pris en compte les plaintes d’Eto’o, qui s’est vu obligé de se mettre à l’écart. C’est ce qui explique d’ailleurs l’absence du capitaine des Lions à la séance d’entraînement de mardi. Absence remarquée par la presse et le public, mais surtout par Michel Zoah, le ministre des Sports, qui s’est rendu en vitesse au stade pendant les entraînements mardi pour demander des explications.

Michel Zoah ne tardera pas à prendre des décisions. Et c’est ainsi que, de retour du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Yaoundé où il s’était rendu mardi matin avec Aboubakar Sidiki pour des examens, Alexandre Song se verra viré de la tanière, sous prétexte que le bilan de santé du joueur ne lui permet pas de disputer le match de samedi prochain contre le Sénégal. Il a immédiatement quitté l’hôtel Mont Fébé.
« Ce match sans Alexandre Song sera difficile, a réagi Stéphane Mbia. Ça fait mal. C’est regrettable pour le staff technique. Pour ce qui est du différent, ça ne me concerne pas. C’est un problème entre le capitaine et Alex. Mais, ça n’affecte pas la vie du groupe. »

Les tensions entre Alexandre Song et Eto’o ne datent pas d’aujourd’hui, mais de la dernière Coupe du Monde. Jean-Bruno Tagne, l’auteur de « Programmés pour échouer » paru aux Editions du Schabel, écrit : « Aux lendemains du fiasco en Afrique du Sud, Samuel Eto’o a adressé un rapport confidentiel au ministre des Sports et au président de la Fécafoot. Il désigne Rigobert Song, Achille Emana, Alexandre Song et Carlos Kameni comme les responsables de la débâcle au Mondial. » D’où le courroux d’Alexandre Song contre le capitaine des Lions, responsable de son bannissement.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte