Magazine Conso

Magali et Martin à Lyon

Par Faimdelyon @faimdelyon

Mouais mouais mouais. Voilà comment je pourrais résumer notre état d'esprit post soirée chez Magali et Martin. Pourtant le dîner s'annonçait plutôt bon après toutes ces belles critiques lues et entendues de part et d'autre. Nous n'avons certes pas mal mangé, mais comme j'aime à le dire, pas de quoi se rouler par terre.

magali-et-martin 1749

magali-et-martin 1747

magali-et-martin 1751

Noix de beurre aux radis

magali-et-martin 1756
 Velouté de chou blanc, oeuf poché et julienne de légumes
magali-et-martin 1757
Mousse de foies de volaille, endives et échalotes 

magali-et-martin 1767

Blanquette de veau bio et julienne de cornichons

magali-et-martin 1763

Pigeonneau rôti, cuisse confite à la Chartreuse verte et chou rouge

magali-et-martin 1771
Strudel de pommes, crème fouettée vanillée 

magali-et-martin 1776

  Moelleux au chocolat noir, glace au lait d'amandes

Tous d'abord la carte bricolée et photocopiée... Le concept du brut et pas prise de tête ok je veux bien mais c'est limite-limite... Puis c'est au tour de cette mise en bouche, la noix de beurre aux radis. Aucun intérêt visuel, encore moins gustatif. Passons. Les entrées nous réconcilient avec le petit sourire en coin du gourmet qui se régale. Les propositions et les saveurs fonctionnent sans fausses notes. Idem pour la blanquette de veau, généreuse à souhait.

C'est ici que le voyage au pays des plaisirs d'arrête avec un pigeonneau trop écoeurant, je cherche encore la trace de Chartreuse verte (sans doute restée à Voiron) !

Les desserts nous laissent un souvenir perplexe et déçu, strudel pas franchement digne d'un Autrichien et banal moelleux au chocolat au goût très dérangeant de blanc d'oeuf.

Y'a de l'idée, très certainement, mais en tout cas ce ne sont pas les miennes !

Magali et Martin, 11 rue des Augustins Lyon 1er


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Faimdelyon 1445 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte