Magazine Culture

L’art du confort et de la simplicité

Par Lunerousse

Voici bien des années, j’ai découvert les livres de Dominique Loreau, L’art de la simplicité, l’art des listes et l’art de l’essentiel. Ces trois livres, en particulier le premier cité, sont devenu ma bible dans la vie de tous les jours. Je les ai lu, relu, et relu encore, étudié, j’ai médité sur beaucoup de passages, et, petit à petit, organisé ma vie dans le « moins pour plus ».

Nous vivons dans une société de surconsommation, nous voulons toujours avoir plus, dépenser plus, posséder plus. Etant une ancienne dépensière, je sais bien de quoi je parle : « Oui mais, ÇA, il me le faut absolument, et après je n’achète plus rien! Promis! », le leïtmotiv de mes semaines, de mes mois… .

Mais il arrive un moment dans la vie où on doit se comporter en adulte, se prendre en charge, et devenir raisonnable. Dans cet état d’esprit, pourquoi ne pas choisir un mode de vie à la fois riche et économe, à la fois simple et abondant ?
C’est le pari réussi des livres de Dominique Loreau.

J’aimerais partager avec vous un peu de ma façon de procéder.

Premièrement et avant toute chose, faire l’inventaire de ses possessions. C’est long et fastidieux, j’en convient, mais au moins après, tout est clair et ça fait déjà un bien fou!
Ensuite vient le moment des listes, je dirais que c’est l’étape la plus difficile : choisir ce que l’on garde et ce que l’on jette. Ce n’est pas toujours simple de se séparer d’un objet, mais c’est parfois nécessaire. Pour chaque catégorie d’objets, il est indispensable de faire la liste de ce que l’on garde.
Mais attention, mieux vaut garder ce qui est beau et dure longtemps, et jeter les gadgets et autres babioles.

Ces listes réduisent déjà considérablement les choses n’est-ce pas ? Mais la question à se poser est capitale : « De quoi ai-je réellement besoin? ». Savoir faire la différence entre besoin et envie est très important. Une fois cela fait, on peut décider d’acheter des choses très belles, de qualité et qui durent longtemps.

Le plus difficile, c’est ne plus être tenté par la consommation à laquelle nous pousse la société. Mais comme je l’ai dit au début, le confort et la simplicité sont un art. Un magnifique bijoux bien choisi pour orner toutes les tenues, une écharpe en cachemire, un sac en cuir qui durera des années et va avec tout… Certes, se simplifier coûte cher au début, mais les économie que l’on fait après valent vraiment le coup! Je pense qu’une fois qu’on possède des objets qui nous dureront longtemps – pourquoi pas toute la vie? -, il est plus facile de résister à la tentation des gadgets inutiles dont les camelots nous étouffent.

Les livres de Dominique Loreau :

- L’art de la simplicité, édition Marabout
- L’art des listes, édition Marabout
- L’art de l’essentiel, éditions Flammarion


Filed under: Lunerousse dans son quotidien

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lunerousse 24 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines