Magazine Beaux Arts

Des vrais lecteurs ? Des faux lecteurs ?

Par Delphinesbooks

Une citation de Nancy Huston, que pourtant j’admire beaucoup, me pose question. En effet, sur le livre de Sofi Oksanen, Purge, qu’elle a défendu ici en France et fait connaitre est écrit :

Un vrai chef d’oeuvre. Une merveille. J’espère que tous les lecteurs du monde, les vrais, liront Purge.

Qu’a-t-elle voulu dire par « vrais » lecteurs ? Qu’il y en aurait des faux (=des mauvais) ? Mais encore que ce livre doit être lus par des vrais lecteurs et non des faux ?

Beaucoup d’arrogance et de mépris contenus dans ce mot qui me gêne fortement.

D’un coup, je ressens tout l’élitisme de cette femme et je suis déçue. Fortement. De m’imaginer que cette femme n’écrit que pour un type de lecteurs bien particulier, ce qu’elle appelle des vrais lecteurs, des lecteurs qui en quelque sorte méritent de lire ses écrits.

Et vous, que comprenez-vous par ce terme ?



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delphinesbooks 656 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte