Magazine

Greatest Artist - N°4 : The Rolling Stones

Publié le 13 juin 2011 par Loaparis
The Rolling Stones
Greatest Artist - N°4 : The Rolling StonesGroupe culte de rock anglais, né en 1962, les Rolling Stones se composent (et se composaient) de Mick Jagger, Keith Richards, Brian Jones (mort noyé dans sa piscine en juillet 1969), Ian Stewart (évincé peu de temps après les débuts du groupe, et décédé en 1985) , Bill Wyman (qui quitte la formation en 1993), Mick Taylor (qui remplace Jones jusque 1974), Charlie Watts, Ronnie Wood et Charlie Watts.
Le groupe débute véritablement à Londres en juillet 1962, en faisant la tournée des clubs. Là, ils sont repérés par Andrew Loog Oldham qui deviendra leur manager et lancera leur carrière : en 1963 les Stones enregistrent un premier album composé de reprises de Chuck Berry entre autres. Suit une première apparition télé où leur look et leurs cheveux longs contrastent avec l'apparence des Beatles. Les bad boys des Stones ne cesseront d'accentuer cette différence.
Rapidement, Jagger et Richards écrivent un titre original, As Tears Go By, le premier vrai succès des Stones.
Après que les Beatles aient enflammé les salles de concert américaines, il était facile pour les Stones d'en faire autant : en 1965 sort (I Can't Get No) Satisfaction, le premier succès international du groupe. Puis viendra Get Off of My Cloud.
A partir de là, la comparaison entre les Stones et les Beatles n'est plus à faire, tant le groupe de Jagger s'enfonce dans le rock, à tendance psychédélique ou plus sombre avec Paint it Black.
Cette tendance musicale s'accompagne de l'attitude rock des membres du groupe : Jagger et Richards se font arrêter pour possession de drogue, et Jones devient de plus en plus accroc aux drogues dures. Mais c'est à ce moment que sort leur tube Sympathy For The Devil, faisant des Stones le plus grand (et violent) groupe de rock.
L'année 1969 est cependant plein de coups durs pour le groupe, dont Jones est exclus après sa participation à Let It Bleed (contenant les succès que sont Gimme Shelter et You Can't Always Get What You Want). Quelques semaines plus tard, il meurt noyé dans sa piscine. Et deux jours après, les Stones donnent un concert gratuit à Hyde Park, en juillet. Greatest Artist - N°4 : The Rolling Stones

Si les Stones ne participent pas à Woodstock, ils décident de créer leur propre festival à San Francisco, en confiant la sécurité aux Hell's Angels, la plus belle connerie de leur carrière pour beaucoup. Le concert se déroule à Altamont, tant bien que mal, entre problèmes techniques, retard, et absence des invités. Jusqu'à la mort de Meredith Hunter provoquée par un Angels. Le drame d'Altamont marquera définitivement les années du Flower Power, et un brusque retour à la réalité.

Les années 1970 sont celles de l'apogée du groupe, où le trio sexe, drogue et rock'n'roll sera plus présent que jamais : Sister Morphine (écrit par Marianne Faithfull, alors compagne de Jagger) ou Wild Horses. Keith Richards est accroc à l'héroïne (ce qui lui vaut une interdiction de séjour en France, et prive ainsi le groupe de tournée : les fans français doivent se rendre à Bruxelles pour assister à un concert). Marianne Faithfull aussi est dépendant, est tombe dans le comas suite à une over dose.

Mais à la fin des années 1970, les relations entre Jagger et Richards se dégradent, à tel point qu'ils enregistrent les pistes de Tattoo You séparément. Puis au cours des années 1980, les deux auteurs-compositeurs enregistrent des albums solo : les Stones sont séparés.

Greatest Artist - N°4 : The Rolling Stones

Pourtant sort Steel Wheels, véritable renouveau du groupe. C'est le début des grands shows dans les stades. En 1994 sort Voodoo Lounge, et une nouvelle tournée est entamée. Puis Bridges to Babylon en 1997 (cette tournée les emmènera sur la pelouse du stade de France, quelques jours après la finale de la coupe du monde).

En 2005 débute leur dernière tournée, A Bigger Bang, l'une des plus lucratives de l'histoire du rock. Depuis, les rééditions, et les sorties d'albums remasterisés ne cessent de paraître...


Les anecdotes qui font que

  • le nom du groupe est tiré de la chanson Rollin' stone, de Muddy Waters

  • Mick Jagger a été anobli par la Reine d'Angleterre en 2003

  • la pochette de Sticky Finger, sorti en 1971, fut dessinée par Andy Warhol


Lo, as tears go by

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Loaparis 33 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte