Magazine Culture

La sexualité des femmes vue par Hollywood

Publié le 14 juin 2011 par Michelleblack
Feminist Frequency explore les histoires, les thèmes et les représentations de femmes dans les films Hollywoodiens et les séries TV et converse avec la culture populaire aux Etats-Unis.

Le titre de cette video est : "Les tropes contre les femmes". Un trope, figure de réthorique visant à détourner le sens d'un mot ou d'une expression, devient un cliché lorsqu'il est utilisé à outrance. Hélas, certains de ces tropes perpétuent souvent des stéréotypes choquants. C'est le cas de "The Evil Demon Seductress" qu'on pourrait traduire par "La Séductrice démoniaque", personnage créé par Hollywood. Il s'agit d'une créature surnaturelle, un démon, un alien, un robot ou un vampire. Dans tous les cas de figure, le personnage est représenté par une femme sexy qui utilise sa sexualité afin de manipuler, séduire, tuer et souvent, manger sa proie (l'homme) après l'avoir attiré dans sa tannière.
Dans le monde réel, on peut observer un exemple frappant de trope parmi les politiciens et les célébrités accusés d'harcèlement sexuel. Afin de se disculper, l'accusé (et les medias qui le soutiennent) déclarera qu'il est tombé dans un piège. Cela ne vous rappelle rien? Dernier exemple en date: DSK! Sans oublier Julian Assange de Wikileaks. Il est intéressant de noter que l'origine de ce trope est basée sur une idée fausse. En 1886, le scientifique Leland Ossian Howard déclarait que la femelle Praying Mantis mangeait la tête de ses partenaires sexuels. D'autres scientifiques, par la suite, ont démentis cette affirmation.
Le nombre de fois que ce personnage de séductrice démoniaque apparait sur les écrans est stupéfiant. Que ces créatures soient sirènes, vampires, aliens...etc, les caractéristiques de base sont toujours les mêmes: elles utilisent leur sexualité comme une arme de même que leurs homologues, la vamp, la veuve noire, la femme fatale. Alors que pour ces dernières, le personnage est une femme bien réelle, dans le cas présent, on se focalise sur les films dont les personnages sont des créatures surnaturelles qui se sont introduites, insidieusement, dans la culture populaire américaine. Exemples de films dans lesquels ces créatures sont les héroïnes:
-Star trek: First contact (1996)
-Brides of Dracula (1992)
-Buffy the vampire slayer (2000)
-Farscape (2003)
-Pirates of the Carribean 4 (2001)
-X Men
-X2 (2003)
-Battlestar Galactica
-Men in black
On peut remarquer qu'elles n'ont pas une sexualité épanouie mais l'utilisent dans le seul but de manipuler le mâle. Le personnage dépeint les femmes comme des manipulatrices ayant des motifs différents que celui d'éprouver du plaisir dans l'acte sexuel. Leur sexualité est dangereuse et destructrice. Ce mythe misogyne renforce l'idée que la femme utilise son soi-disant pouvoir sexuel de manière à contrôler l'homme. Ce mythe absurde est tellement ancré dans la conscience des hommes que certains d'entre eux prétendent que les femmes acquièrent leur pouvoir grâce à leur sexualité. Cette légende induit également les femmes en erreur en suggérant que leur sexualité ne leur sert qu'à obtenir un certain pouvoir dans la société et non pas à la vivre comme elle devrait être vécue. Merci à Hollywood d'encourager et promouvoir ces pensées sexistes.
Traduction concise de la video.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Michelleblack 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine