Magazine Conso

Les aventures de Radisson: l'enfer ne brûle pas

Par Céline

aventuresderadisson1Martin Fournier
Série Les aventures de Radisson t.1
Septentrion
320 pages

CoupdeCoeur

Résumé:

Au printemps 1651, un jeune homme originaire de Paris débarque à Trois-Rivières. Mais, à peine arrivé, son destin bascule lorsque les Iroquois le capturent. Pour Pierre-Esprit Radisson commence alors une nouvelle vie qui va le conduire dans des contrées inconnues en compagnie des Iroquois qui, après l'avoir torturé, l'adoptent comme un frère. Ce premier volet des aventures de Radisson, le plus célèbre des coureurs de bois de l'histoire du Canada, plonge le lecteur au coeur de l'époque héroïque où les Français côtoyaient chaque jour les autochtones, alliés ou ennemis. L'historien Martin Fournier marie avec brio rigueur et passion dans un roman qui plaira autant aux férus d'histoire qu'aux plus jeunes lecteurs avides de sensations fortes.

Mon commentaire:

Pierre-Esprit Radisson est né en France en 1636. C'est en 1651 qu'il arrive en Nouvelle-France, chez la famille de sa soeur. Parti à la chasse sans respecter la limite de sécurité autour de la ville, Radisson est rapidement capturé par les Iroquois. Après maintes aventures, il est torturé puis adopté à cause de sa bravoure. Les Iroquois font de Radisson l'un des leurs. Même si sa vie d'avant lui manque, Radisson est avide d'aventure, attiré par la vie des bois, le canot, les expéditions, la chasse et le voyage. Ce qu'il trouve pour un temps auprès des Iroquois.

Ce premier tome des Aventures de Radisson est un roman tout à fait palpitant! Bien écrit, passionnant, le récit se veut rigoureux tout en offrant une bonne dose d'aventures aux lecteurs en mal de sensations fortes. Il nous plonge dans les moeurs iroquoises, de la vie quotidienne en passant les expéditions et les pratiques guerrières, les scalps et les tortures. De son arrivée en Nouvelle-France jusqu'à son adoption par les Iroquois, la pensée de Radisson évolue. Il remet en question certaines choses, s'adapte néanmoins plutôt bien à la vie de sa nouvelle famille. Il a toutefois un peu de mal à prendre part aux pratiques canibales de la tribu et aux techniques de guerre qui sont sans pitié et n'épargnent personne...

Martin Fournier nous amène avec ce roman sur les traces des coureurs des bois de l'époque. Nous assistons à des négociations concernant le commerce des fourrures, à la capture de prisonniers et aux croyances iroquoises concernant les esprits. Le roman est écrit de telle sorte qu'il nous donne l'impression d'y être réellement, de vivre un moment dans les maisons longues du peuple Iroquois, de participer à leurs repas, à leurs chasses et aux guerres qu'ils livrent aux autres peuples les entourant. Valeureux et courageux, Radisson qui n'est qu'un jeune homme lors de son enlèvement, fera quelques rencontres déterminantes et devra prendre des décisions quant à sa vie future.

En terminant ma lecture de ce roman, j'ai eu envie d'aller plus loin en cherchant d'autres ouvrages sur Radisson, un personnage historique important dont on parle assez peu pourtant. J'ai été étonnée de constater qu'il existe peu d'ouvrages sur le sujet, qu'on parle de documentaires ou de fictions. Et c'est bien dommage. Ça me ramène à la préface très éclairante de Serge Bouchard en début de volume qui aborde le peu de place que nous accordons à nos personnages historiques et mythiques. Nous connaissons ceux des autres peuples, mais très peu ceux qui ont fait notre histoire.

Les aventures de Radisson s'adressent à un large public. Les adolescents, les jeunes adultes aussi bien que les adultes y trouveront leur compte. L'histoire est enlevante et écrite avec passion par un auteur qui connaît parfaitement son sujet. Martin Fournier est d'ailleurs l'auteur d'un livre biographique sur Radisson, Pierre Radisson, aventurier et commerçant publié en 2001 toujours au Septentrion.

L'enfer ne brûle pas est le premier tome de cette nouvelle série de romans d'aventures historiques et il est vraiment passionnant. Il s'attarde sur la première partie de la vie de Radisson, son séjour auprès des Iroquois. Le roman prend fin après nombre d'aventures, au moment où le jeune Radisson doit faire des choix pour sa survie. J'ai très hâte de lire la suite et de découvrir un autre épisode de la vie de Pierre-Esprit Radisson, nommé aussi Orinha par les Iroquois.

À lire!

Un extrait:

"En réalité, Radisson est en train de sauver sa vie sans le savoir. La décision de l'exécuter ou de le gracier appartient à Ganaha, qui a choisi de le capturer plutôt que de le tuer après qu'il eut quitté François et Mathurin pour poursuivre seul son expédition de chasse. Ganaha l'a suivi de loin avec son frère Ongienda pour juger de sa valeur. Il a été impressionné par son audace. Il a apprécié son talent de chasseur et la détermination dont il a fait preuve pour rapporter toutes ses proies. Sa ruse a même failli les déjouer lorsque Radisson a bandonné ses oies et son fusil. Il n'en fallait pas davantage à Ganaha pour se convaincre du potentiel de ce jeune Français." p.54


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Céline 24754 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines