Magazine Cinéma

Messe Noire

Publié le 14 juin 2011 par Olivier Walmacq

Messe_noire_Evilspeak_1981_1

Genre: horreur (interdit aux - 16 ans)
année: 1981
Durée: 1H35

L'histoire: 1540, dans un lieu indéterminé, des moines satanistes se livrent au culte du démon. Leur grand chef célèbre une messe noire. Le suppôt de Satan jure que sa vengeance sera terrible et promet la venue du Diable sur Terre. Près de 450 ans plus tard, la malédiction ressurgit.

La critique d'Alice In Oliver:

Le film d'Eric Weston, à savoir Messe Noire, réalisé en 1981, fait partie de ces séries B horrifiques méconnues mais de qualité.
Incroyable que ce film se soit égaré dans le silence et l'anonymat. La faute revient probablement à une intrigue très proche de celle de Carrie au bal du Diable, réalisé par Brian de Palma.
Toutefois, Messe Noire n'est pas véritablement un ersatz de Carrie. Le film d'Eric Weston a sa propre tonalité et peut se targuer d'un scénario solide et original.

En vérité, Messe Noire se concentre sur l'histoire de Stanley Coppersmith (l'excellent Clint Howard), un étudiant raillé et rossé par ses camarades de classe.
En effet, ce dernier est insulté par ses pairs à cause d'un physique ingrat. C'est un esprit faible mais aussi une personnalité attachante qui va sombrer dans la folie.
Rejeté et humilié, Stanley trouve alors refuge dans les sous-sols d'une chapelle où il fait la découverte d'un grimoire.

Dans ce vieux livre, il est question de rites sataniques et de secte démoniaque. Avec l'aide de ce grimoire et d'un ordinateur, Stanley va organiser sa vengeance.
Messe Noire oscille alors entre terreur, effroi, gore et angoisse.
Un mélange toujours difficile, le piège étant évidemment de sombrer dans le ridicule.
Pourtant, Eric Weston parvient à instaurer une atmosphère gothique, tout à fait cohérente.

Dans son genre, Messe Noire est un film d'horreur réussi, qu'il conviendra de réserver à un public averti, cette série B étant justement interdite aux moins de 16 ans.
Une excellente surprise pour ce film qui mérite largement mieux qu'une certaine indifférence.

Note: 15/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines