Magazine Culture

Arthur De Pins – La marche du crabe

Par Yvantilleuil

Abandonnez votre vie monotone !

Arthur De Pins - La marche du crabe« La marche du crabe » est avant tout un court métrage d’animation récompensé par de nombreux prix, dont le prix du public du festival d’Annecy. Arthur De Pins a ensuite décidé d’adapter son œuvre en long métrage et d’en faire une bande dessinée en trois tomes, dont ce « La condition des crabes » constitue le premier volet.

La vedette de ce récit est le Cancer Simplicimus Vulgaris, plus communément appelé crabe carré. La grande particularité de cette espèce est son incapacité à tourner, l’obligeant à mener une existence unidirectionnelle le long d’un axe immuable déterminé dès la naissance. L’auteur reprend donc le point de départ du court-métrage et ajoute quelques histoires parallèles à cette vie en apparence monotone des crabes des plages de la Gironde, comme celle de ces deux journalistes animaliers qui veulent faire un reportage sur les capacités d’évolution de ces étranges crustacés.

Le lecteur s’intéresse très vite à cette histoire riche en rebondissements, qui prend une trajectoire assez loufoque malgré des existences en lignes droites. Les péripéties de ces crustacés qui cherchent à échapper à une destinée toute tracée sont racontées avec beaucoup de décalage et un humour caustique qui fait mouche. Mais au-delà de l’originalité et du ton amusant, le lecteur ne manquera pas de s’attacher à ces créatures aussi vulnérables qu’attendrissantes et de découvrir une certaine profondeur dans les propos d’Arthur De Pins. À l’approche de ce virage existentiel dans la (sur)vie de l’espèce, l’auteur ne manque pas de philosophie et semble vouloir dénoncer, sous forme de métaphore, nos existences routinières et monotone. Cette prise de conscience de la part des crabes se transforme alors très vite en invitation à réfléchir à notre condition humaine et à changer de direction avant qu’il ne soit trop tard.

Par rapport au film d’animation, Arthur De Pins propose ici un graphisme en couleurs. Si le trait va toujours à l’essentiel, la colorisation ajoute un certain charme à l’ensemble.

Tout comme la collection Noctambule, ce premier tome s’avère être une bien belle réussite et c’est donc avec grande impatience que j’attends les deux tomes suivants (« L’empire des crabes » et « La révolution des crabes »).

Et comme cet album était dans la sélection officielle du Festival d’Angoulême 2011, vous pouvez le retrouver dans mon Best of du Festival d’Angoulême.

Jetez également un oeil au court métrage et au teaser du film d’Arthur de Pins ci-dessous.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Yvantilleuil 3439 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines