Magazine Musique

Coup de foudre pour Botibol !

Publié le 21 juin 2011 par Nowplaying

Coup de foudre pour Botibol !
Vous connaissez ces rendez-vous arrangés où un ou une amie veut vous présenter quelqu’un parce qu’il ou elle sait que vous allez bien vous entendre. En général, on est sceptique. On se dit que ca va être un moment embarassant à passer. On est même sûr qu’il ou elle se fait des idées.Puis finalement on rencontre cette personne et c’est le ‘coup de foudre’, une belle histoire d’amour naît, on a ce sourire niais et le rouge aux joues. Et bien cela arrive aussi parfois avec la musique…

Mon amour pour les folkeux n’ayant pas échappé à mon entourage, une bonne amie à moi m’a alors envoyé un mail mystérieux disant « Ton nouveau Folkeux » avec un lien. Oh tiens une rencontre arrangée! Le jeune homme se prénomme Botibol. Drôle de nom j’ai pensé. Un peu comme si lors du rendez vous, le jeune homme arrivait vêtu du plus ridicule des accoutrements. N’écoutant que la confiance que j’ai dans les goûts de cette amie j’écoutais alors l’album… Et là, le coup de foudre !
Dès les premières notes de « Walk Slowly » je tombe dans ses bras , du moins dans ses notes ( comme si ce fameux rendez-vous plaçait dès la première phrase son amour pour Prince, Bon Iver et une citation de John Keats). Mais avant de m’emballer je vérifie quand même , est -il barbu? car comme le veux l’adage tout bon folkeux qui se respecte DOIT être barbu. Vérification faite, il l’est. Ouf!

J’apprends alors que Botibol est un jeune artiste Bordelais ( je ne l’aurais jamais deviné) dont le premier album Born From A Shore ( en écoute au dessus ) est paru le 18 février dernier. Je me renseigne et découvre que « mon nouveau folkeux » s’appelle dans la vraie vie Vincent Bestaven. A la guitare ou derrière un clavier , Botibol délivre donc avec ce premier album un Folk désarmant de simplicité et de beauté. Pour un premier essai, il n’a rien à envier aux Sufjan Stevens, ou autres James Vincent McMorrow. Quelque part entre envolées Folk et ryhtmique Pop, Botibol livre là un premier disque plus que réussi, surprenant de nuances. Pour la petite histoire ,Botibol tient son nom d’une nouvelle de Roald Dahl, qui parle d’un vieil homme seul et timide qui essaie de trouver le bonheur dans la musique. Tout est dit !

C’est l’un des plus délicieux rendez-vous arrangés qu’il m’ait été donné d’avoir. Je dis oui aux rendez-vous arrangés! Oui aux coups de foudre! et oui à Botibol!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nowplaying 6149 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine