Magazine Cinéma

La défense Lincoln (The Lincoln Lawyer)

Publié le 21 juin 2011 par Cinephileamateur
L'affiche du film
De : Brad Furman.
Avec : Matthew McConaughey, Marisa Tomei, Ryan Phillippe, Josh Lucas, John Leguizamo, Michael Pena, Bob Gunton, Frances Fisher, Bryan Cranston, William H. Macy, Traces Adkins, Laurence Mason, Margarita Levieva...
Genre : Thriller.
Origine : États-Unis.
Durée : 1 heure 58.
Date de sortie : 25 mai 2011.
Synopsis : Michael Haller est avocat à Los Angeles. Habile, il est prêt à tout pour faire gagner les criminels de bas étage qu’il défend. Toujours entre deux tribunaux, il travaille à l’arrière de sa voiture, une Lincoln Continental. Ayant passé la plus grande partie de sa carrière à défendre des petits voyous minables, il décroche pourtant ce qu’il pense être l’affaire de sa vie : il est engagé pour défendre un riche play-boy de Beverly Hills accusé de tentative de meurtre. Mais ce qui semblait être une affaire facile et très rentable se transforme en redoutable duel entre deux maîtres de la manipulation…
Bande annonce française
5
Avant d'aller voir "La défense Lincoln" au cinéma, j'ai essayé d'en lire et d'en voir le moins possible à son sujet car l'histoire me tenté bien et je voulais évité d'en savoir trop à l'avance. J'ai aussi dû trouver une séance où je pouvais me rendre ce qui ne fut pas si simple que ça car à chaque fois les horaires qu'on me proposait était assez merdique. Pourtant, tant bien que mal j'ai enfin réussi à voir ce film.
Le premier constat, c'est que je ne le regrette pas. Je ne connais pas le roman d'origine donc je ne sais pas si l’œuvre cinématographique est fidèle ou non mais en tout cas c'est tout à fait le genre de came qui me botte. J'aime ses histoires policières, ses histoires de justice sous fond de manipulation où chaque détail à son importance et où on ne sais jamais réellement où on veut nous emmener. J'ai été pris dès le début dans cette intrigue que j'ai trouvé passionnante. J'ai eu un peu peur que le film soit un brin facile au début mais il renverse rapidement la tendance avec un twist en plein milieu qui donne une autre dimension à cette histoire. D'ailleurs, je recommande à ceux qui n'ont pas encore vu le film de voir la bande annonce qui en dévoile un peu trop à mon goût. De là, on est pris en haleine dans le milieu judiciaire américain qui est plus complexe qu'il en as l'air et où le principal se passe en coulisses. Sans non plus plomber le film d'une morale lourde et qui aurait pu plomber l'ensemble, le scénario pointe du doigt les faiblesses de ce système où au final tout est une question de manipulation des faits et où les avocats sont amenés à devenir de parfaits businessman et acteur plutôt que des hommes de loi. J'ai trouvé ça aussi intéréssant de voir l'importance que pouvait avoir les détectives privés dans ce genre d'histoire surtout que cela apporte au film un plus non négligeable avec d'un côté une enquête policière prenante et de l'autre une histoire d'avocats tout aussi intéressante. Les deux se complètent à merveille pour en faire un très bon thriller le tout agrémenté de quelques touches d'humour non déplaisante que ce soit dans certaines répliques ou dans des scènes qui peuvent paraître tellement irréalistes qu'elles en deviennent crédible (comme la scène finale avec les motards ;-) ). J'ai beaucoup aimé cette histoire de manipulation aussi qui est bien traité sans aucun temps morts malgré quelques passages qui peuvent sembler un peu trop étiré mais je n'ai pas boudé mon plaisir pour autant tant j'étais pris dans ce film.
Devant la caméra, il s'agit pour moi de l'un des meilleurs rôles de Matthew McConaughey que j'ai pu voir. Parfait en Mickey Haller, j'ai trouvé le comédien extrêmement charismatique et crédible. On sens qu'il connait son sujet et qu'il est totalement investi dans son personnage. Il porte en grande partie le film sur ses épaules et j'ai aimé ce mélange de sérieux, de classe et de folie qui le caractérise ici. Une autre partie de la réussite du film repose également sur les épaules de Ryan Phillippe dans le rôle très complexe de Louis Roulet. Lors de ses premières scènes j'ai eu un peu peur mais c'est pour être mieux surpris par la suite lorsque l'acteur montre un autre visage avec son personnage qui évolue de façon très intéressante mais aussi tout inquiétante. Sans être fan, j'aime bien cet acteur et là encore il m'as une nouvelle fois bien plu. Derrière ce duo, les seconds rôles font office de guest stars de luxe tant l'expérience et le talent crève l'écran à commencer par un William H. Macy toujours aussi plaisant et sympathique à voir évoluer sur grand écran. Il ne déroge pas à la règle avec son rôle de Frank Levin à tel point que j'aurais même aimé le voir un peu plus. J'ai beaucoup aimé aussi retrouver Bryan Cranston dans le rôle du Détective Lankford qui continue de me montrer une nouvelle facette de son jeu d'acteur que je ne connaissais pas. D'ailleurs, à chaque fois que je le vois, je ne comprends vraiment pas pourquoi on ne lui donne pas plus de rôle tant le comédien est très bon. Le duo Bob Gunton - Frances Fisher est lui aussi très bon même si c'est surtout cette dernière qui se démarque du lot dans ce couple avec une prestation à la fois tout en retenue et en même temps énigmatique où l'actrice va réussir à faire un virage à 180 degré lors de sa dernière apparition dans ce long métrage. Autres acteurs de luxe qui font office de seconds couteaux alors qu'ils sont toujours remarquables c'est John Leguizamo très drôle en Val Valenzuela et Michael Pena excellent en Jesus Martinez dont là encore j'aurais aimé voir le rôle un peu plus développé tant j'ai bien accroché avec même si je comprend que d'un point de vue scénaristique on ne pouvait pas en donner plus. La principale touche féminine est apporté par la toujours très bonne Marisa Tomei dont j'ai pas vu toute la filmographie malheureusement mais qui me plait à chaque fois de plus en plus quand je la voit dans un film. Avec son personnage de Maggie McPherson elle apporte pas mal de fraîcheur qui n'est pas pour nous déplaire surtout qu'après un début d'un premier abord très léger le film s'intensifie jusqu'à son final. Le seul avec qui je n'ai pas accrocher plus que ça dans cette distribution c'est Josh Lucas qui fait un bon Ted Minton mais que j'ai quand même trouvé un poil en dessous du reste du casting qui possède quand même il faut se l'avouer, déjà un sacré niveau. Hormis lui, j'ai vraiment beaucoup aimé les différentes interprétations que j'ai pu voir.
La réalisation de Brad Furman est elle aussi magnifique. J'ai vraiment beaucoup apprécié sa façon de mettre en scène cette histoire en rendant les protagonistes proches de nous à tel point qu'on se sens impliqué dans cette intrigue et qu'on ne décroche pas jusqu'à la fin. Je ne sais pas si ce film en amènera d'autres mais en tout cas j'ai beaucoup aimé et je n'aurais rien contre le retrouver de nouveau derrière la caméra pour un autre film. Il maitrise bien son sujet en nous offrant des plans esthétiquement très beau sans jamais tombé dans la surenchère. Pas besoin de gros effets tape à l’œil pour viser juste et ce long métrage vise juste je trouve en se concentrant sur l'essentiel. Réussi je trouve, j'ai bien aimé aussi le montage ainsi que la lumière chaleureuse du film qui rend cette histoire pourtant sombre très oppressante. On se sens nous aussi pris au piège du héros et même si le final peut apparaître un peu facile et/ou vite expédié. Les décors sont bien exploités et sont à l'image de ce film qui nous démontre que chaque détail à son importance comme lors de la scène du procès où on voit que chaque chose est parfaitement millimétré et que chaque détail doit arriver à une heure, à un moment précis. Même si c'est contemporain et pas vraiment ce qu'on peut appeler un film de costumes, j'ai quand même beaucoup aimé aussi le look des différents personnages, celui de Mickey Haller en tête avec celui de Frank Levin que je trouve vraiment délirant. J'ai apprécié certaines petites touches de folies qui ont été mise par ci par là comme certaines scènes un chouïa comique mais qui n’enlève en rien cependant le sérieux du film. Autre élément important, la bande originale de Cliff Martinez que j'ai trouvé parfaite. Elle colle bien avec le film, les musiques sont bien choisis et habille bien l'ensemble sans jamais non plus l'étouffer. D'ailleurs, j'ai tellement bien aimé la musique que je me demande même si je ne vais pas chercher à me la procurer en disque car je trouve qu'elle fait vraiment partie d'un atout non négligeable de ce film.
Pour résumé, "La défense Lincoln" est un film que j'ai trouvé passionnant. Je sais pas si il plaira à tout le monde car certains éléments peuvent un peu sonner comme du déjà vu mais pour ma part, c'est vraiment le genre d'histoire policière, juridique que j'adore avec une petite dose d'humour le tout servi par une casting excellent, une mise en scène parfaite ainsi qu'une bande originale qui sonne comme la cerise sur le gâteau. Je reverrai en tout cas ce film avec beaucoup de plaisir et même sortie de ma salle de cinéma, malgré certaines choses convenue, j'en garde toujours un excellent souvenirs :-) .
Matthew McConaugheyMatthew McConaughey et Ryan Phillipe



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cinephileamateur 3469 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines