Magazine Culture

Plus c’est long, plus c’est bon…

Publié le 23 juin 2011 par Swann
Iron and Wine

Conversation dans un café parisien :

 -   C’est quoi ta nouvelle claque musicale ?

-   Liam Finn, ça déchire.

-   Laisse-moi deviner, encore un barbu à guitare…

Et puis, réflexion en rentrant chez moi le soir et en passant l’album de Middle East… « P*tain Swann il ne t’en faut vraiment pas beaucoup pour aimer un artiste, pour peu qu’il porte une grosse barbe, des cheveux longs et qu’il joue de la guitare, et hop tu craques ».

Mince, mon critère de sélection musicale ne résiderait que dans le faciès ? Ne serais-je que l’une des filles qui ne s’arrête qu’au physique pour juger d’un artiste ?

Non, c’est archi-faux.

D’abord, il faut savoir que mon idéal masculin serait un Antonio Banderas ou un Kurt Cobain (aucun rapport entre les deux, je sais, je suis une fille de paradoxe, faut pas chercher une quelconque logique). Ensuite, objectivement parlant les folkeux barbus, même s’ils chantent très bien, ne sont pas réputés pour être vraiment très beaux.

Exemples :

 Samuel Beam d’Iron & Wine : pas tellement beau gosse

Bon Iver : pas tellement beau gosse

Liam Finn : pas tellement beau gosse

Robin Pecknold de Fleet Foxes : pas tellement beau gosse

William Fitzsimmons : pas tellement beau gosse

James Vincent McMorrow : « il ne ressemble pas un peu à un gnome ? » (Ce n’est pas moi qui le dit hein) ce n’est pas tellement un beau gosse non plus.

Andy Cabic de Vetiver : pas vraiment beau gosse non plus

 MAIS avouons quand même que ces barbus-là sont diablement doués. A croire que, plus la barbe est longue, plus le talent est grand, et plus la musique est bonne. Alors, non je n’irais pas jusqu’à faire une thèse sur ces chanteurs velus, mais croyez-moi ça m’a chamboulé cette histoire.

 Et puis, j’ai pensé à un proverbe russe qui dit « la barbe honore l’homme, les moustaches le chat ».  Et ensuite j’ai pensé à autre chose aussi. J’ai ressorti des bouquins et des vieilles lectures, je me suis rappelé que la barbe a toujours été un symbole de maturité et de sagesse.

Partons de l’Antiquité (t’en fais pas je n’irais pas faire un cours d’histoire de 6ème, même si j’adore l’Histoire) : les Grands Dieux portent la barbe olympienne (genre Zeus, le Grand Chef des Dieux de l’Olympe, il a une barbe tu vois). Les super-héros de la mythologie grecque aussi (là, je te dirais, ben regardes Héraclès quoi).

Ensuite, Moïse lui interdisait tous simplement aux hommes de se raser. Je ne vais pas continuer ma démonstration type collège parce que je crois que je commence à t’ennuyer mais vois-tu Rois, philosophes, hommes de lettres et/ou de justice portaient la barbe longue. Comme dirait alors Laurent Blanc « à partir de là, je crois que bon… » (que Diable, fait-il ici celui-là)

Je crois donc que bon, une fois qu’on sait ça, on peut tous simplement se dire qu’un folkeux qui porte une barbe est un sage qui fait forcément de la bonne musique. C’est dirais-je, un gage de bonne qualité. Et, donc non, je ne craque pas pour les hommes barbus mais simplement pour ceux qui font de la bonne musique… Or, qui oserait me contredire quand je dis que Iron & Wine, Bon Iver, William Fitzsimmons & co font tous de la très bonne musique. Allez, finissons sur une note musicale ! Quoi de mieux qu’une de mes chansons préférées pour clore ma mini-thèse :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Swann 69676 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte