Magazine Culture

La Station Radar – 1978-1982

Publié le 25 juin 2011 par Hartzine

La Station Radar – 1978-1982Si le mouvement post-punk (1978-1984) est le plus souvent réduit à un vulgaire “après” du punk, tant chronologique qu’esthétique, la portion congrue de groupes, révélant un peu plus chaque jour son importance cardinale dans l’histoire des musiques contemporaines, tient invariablement sur les cinq doigts d’une main : Public Image Ltd, Joy Division, Wire, Gang Of Four (lire) et The Raincoats. Comme s’il fallait se limiter à renâcler les mythes jusqu’à l’os et piller les maisons de retraites (The Raincoats, Wire et Gang Of Four étant encore sur la route), afin de faire vivre un passé sans cesse plus présent dans la musique actuelle. Ne se contentant pas de noircir une page blanche à l’adresse d’un rock ébranlé au plus profond de ses fondations par le punk aux alentours des années 76-77, le post-punk fut une nouvelle remise en question du rock, plus complexe et syncrétique que le punk. Loin de se cantonner à l’éthique DIY et de déclamer la mort du rock tout en décrétant l’avènement du bruit et de la fureur, une cohorte de groupes – pour la plupart déjà présents avant l’année 1976 – se proposaient, consciemment ou non, de poursuivre la “révolution inachevée du punk“, n’étant plus alors que la caricature de lui-même, “en explorant les nouvelles possibilités sonores offertes tant par l’électronique et les techniques dub issues du reggae que par la production disco, le jazz et la musique contemporaine” (Simon Reynolds, Rip It Up And Start Again). Devo, Throbbing Gristle, Cabaret Voltaire, Talking Heads, The Fall, sans trop se creuser, voilà pour une autre main. No wave, punk funk, musique industrielle, cold wave… six années procédant d’un véritable âge d’or créatif aux ramifications sinueuses mais fructueuses. Un âge d’or loin d’avoir révélé l’étendue de ses légendes et de ses mythes éphémères. Jérôme – moitié agissante du label La Station Radar et collectionneur averti de vinyles - s’est proposé, par le biais d’une mixtape écoutable et téléchargeable ci-dessous, d’en réactiver quelques-uns, tous plus enfouis dans le fatras du temps qu’irrésistibles dès la première saillie auditive. On ne saurait que trop le remercier.

Audio


Download

Tracklisting

Mixtape 78-82

01. Mittagspause – Testbild
02. Amos and Sara – In a Hell Bed
03. Froehliche Eiszeit – Liebe Keine Leiche
04. The Urinals – Surfin’ with the Shah”
05. The homosexuals – Calvary
06. Malaria – You Turn to Run
07. Theoretical Girls – Mom & Dad
08. Spizz Energy – Soldier Soldier
09. John Bender – 35A9
10. Aminals & Men – Waiting for my Stranger
11. Kousokuya – Untitled


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hartzine 81861 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines