Magazine Culture

Chuutt…and just listen ! #6

Publié le 26 juin 2011 par Kayrhythm

CHUUTT ! and just listen ! une nouvelle idée… un rendez-vous bimensuel, publié le dimanche par Alyster_972 pour s’ouvrir à une autre musicalité ! Grand fan d’instrumental, le but est de partager, avec vous, cette passion. Car quoi de plus beau et de plus prenant qu’un bel instrumental ?

Alors vivons la MUSIQUE autrement…!

Chuutt…and just listen !  #6

Bonjour chers KayReaders et Amoureux de « vraie » musique…
Et de 6 !
Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui je vous propose 2 morceaux tout en violon…pour 2 fois plus de plaisir.

Connaissez-vous Vanessa Mae ?
Virtuose violoniste ayant un talent fou et, qui en plus d’être une femme magnifique, a cette particularité de reprendre des grandes œuvres de la musique classique pour les mettre au goût du jour.
Heureusement, elle a quand même quand même quelques compositions personnelles !
Et en Mai 2001 elle sort un album fantastique intitulé « Subject to Change ». Je vous propose, ce matin, d’écouter 2 extraits de cet album fondamentalement différents, mais tout aussi envoutant… So, Chuutt…and just listen !

Vanessa Mae – Solace (piste 9)


Si vous n’aviez jamais entendu un violon pleurer, c’est chose faite… !
L’intro est courte… puis quelques secondes de cordes pincées et le ton est tout de suite donné… C’est d’une beauté et d’une tristesse infinie !
Le violon est dans un des registres qu’il maitrise le mieux : la mélancolie.
Il est accompagné d’une ligne de basse et de percussions tout en retrait donnant l’impression d’une marche haletante dans un désert, guidée par on ne sait quelle but.
Le violon reste imperturbable dans sa mélodie… aucune interaction ! L’enchainement des cordes frottées se poursuit sans jamais prendre part à ce qui se passe autour. D’ailleurs à 2min, une flute réussie à se glisser dans une petite pause du Violon… comme pour consoler cet être en pleur. Mais rien n’y fait… aucune réponse et la mélodie reprend.
C’est vraiment superbe !
Seule la fin me parait trop « brutale », on en espère encore un peu plus…

Vanessa Mae – Night Flight (piste 5)

Chuutt…and just listen !  #6

Whouaaaw… Quelle énergie !
Strictement rien à voir avec le morceau précédent si ce n’est la présence du violon.
Introduction au piano, comme quelques pas avant de s’élancer dans le vide poussé par le violon, au top de sa forme.
Ici le registre est à l’opposé de ce que l’on vient d’entendre. La mélodie est aérienne avec des emportés laissant entendre les frictions de l’archet sur les cordes… comme le frottement du vent. Le morceau porte d’ailleurs très bien son nom. On ressent vraiment l’impression d’un vol, guidé par son instinct dans un ciel nocturne.
Quelle intensité ! Le contraste entre le violon très classique et l’accompagnement très moderne est vraiment intéressant, surtout que les deux sont en parfait accord.

Focus Vanessa Mae

Chuutt…and just listen !  #6

Vanessa-Mae Vanakorn-Nicholson de son vrai nom, elle est née le 27 octobre 1978 à Singapour, d’une mère chinoise et d’un père thaïlandais.
Elle a débuté très tôt dans la musique en commençant le piano à trois ans, puis le violon à cinq ans. À huit ans, elle étudie au conservatoire de Pékin, sous la direction du professeur Lin Yaoji, puis en 1988, elle retourne prendre des cours en Europe avec Felix Andreyevsky. Elle est devenue la plus jeune violoniste soliste internationalement reconnue, pour ses concertos classiques de Tchaikovsky et Beethoven, à l’âge de 13 ans. Dès cette époque, elle se produit avec des orchestres du plus haut niveau, comme le London Symphony Orchestra.
Elle a reçu de nombreux prix d’excellence en tant que violoniste classique, mais elle excelle aussi dans d’autres registres, et en particulier celui de la pop.
À propos du choix à faire entre la musique classique ou pop, elle déclare souvent qu’elle veut jouer tout ce qui lui plaît, qu’il s’agisse de Beethoven ou The Beatles.
Vanessa est aussi compositrice.
Sa musique Happy Valley (disponible dans l’album Storm 1997) a été choisie pour être l’hymne officiel de la rétrocession de Hong Kong à la Chine, le 1er juillet 1997.

Vanessa-Mae collabore avec le compositeur Vangelis, ils composent le morceau Roxane’s Veil que l’on retrouve dans la bande originale du film Alexandre.

Mini bonus avec sa version du très célèbre Canon Pachelbel :

Son site personnel http://www.vanessa-mae.com/

Bonne vacances à tous (enfin… à ceux qui en ont lol)… pour cette période de l’été, votre rubrique reviendra dans une formule légèrement différente avec des articles consacrés à des compositeurs connus et une revue « surprise » ! @ bientôt ; )

Suivez nous sur Twitter @KayRhythmBlog et @Alyster_972

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK!! “LIKEZ” LA PAGE OFFICIELLE KAYRHYTHM!!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kayrhythm 6979 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines